Si vous avez eu de l'acné, votre peau pourrait vieillir moins vite !

Si vous avez eu de l'acné, votre peau pourrait vieillir moins vite !
Selon une étude récente, les peaux acnéiques ont toutes les chances de vieillir moins vite que les autres.
A lire aussi

Hélène Garçon

Que votre ado se rassure, il aura bel et bien sa revanche sur les nombreuses railleries dont il est la cible à cause de ses boutons. Selon une étude réalisée par des chercheurs londoniens, les personnes ayant souffert d'acné seraient, en effet, mieux protégées contre le vieillissement de la peau.

Les "faces de calculette" et de "pizza" ont à présent une bonne raison de faire des jaloux. Les personnes acnéiques ont longtemps été la cible préférée des moqueries des adolescents, toujours très créatifs quant à leurs surnoms. Ce temps-là est maintenant révolu puisqu'une étude britannique du King's College de Londres, publiée dans The Journal of Investigative Dermatology, vient de démontrer que les jeunes souffrant d'acné ont une peau qui vieillit moins vite que celles les autres. Et toc !

Des morceaux d'ADN plus longs

Pour mener cette étude, les chercheurs londoniens ont mesuré la longueur des télomères de 1 200 femmes, dont le quart déclarait souffrir d'acné à l'adolescence. Les télomères sont des morceaux d'ADN placés aux extrémités des chromosomes qui raccourcissent avec l'âge. Plus ils sont longs, plus la peau a de chance de rester jeune plus longtemps. Ils sont donc les témoins parfaits du vieillissement d'une personne. En mesurant les télomères sur cet échantillon de femmes, les scientifiques ont découvert que celles ayant un passé acnéique possédaient des télomères plus longs que ceux des autres et qu'elles bénéficiaient, par conséquent, d'une peau plus jeune que leurs comparses.

La découverte d'un gène responsable du vieillissement de la peau

En regardant de plus près le patrimoine génétique de leur panel féminin, ces mêmes chercheurs ont également découvert l'existence d'un gène appelé P53, responsable de la mort des cellules de la peau, gène qui serait moins actif chez ces anciennes acnéiques. Les scientifiques souhaitent désormais réaliser des travaux complémentaires afin d'isoler d'autres gènes responsables de la mort programmée des cellules, le but étant de trouver une solution au vieillissement de la peau, adaptable à l'ensemble de la population.

En attendant une telle découverte, rappelez à votre ado qu'il est important de ne pas triturer ses boutons et de mettre de la crème pour éviter leur propagation, même s'ils sont porteurs d'une bonne nouvelle sur le long terme !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU