Vers la fin des seins nus à la plage ?

Vers la fin des seins nus à la plage ?
Seulement 22% des Françaises ont fait du topless en 2017.

Hélène Garçon

Vous l'avez peut-être remarqué cet été sur la plage : les femmes sont de moins en moins nombreuses à faire du topless. Un constat qui transparaît au travers d'une étude Ifop et PlaisX menée auprès de 8 000 femmes dans différents pays d'Europe.

Trop pudiques les Françaises ? Signe ostentatoire d'une liberté sexuelle dans les années 1960-70, le topless est en chute libre en France depuis les années 2000. D'après les résultats de cette étude publiée le 10 août 2017, seules 22 % des Françaises ont déjà fait tomber le haut à la plage en 2017, contre 28 % en 2009 et 48 % en 1984.

Pour François Kraus, directeur du pôle actualité à l'Ifop, ces résultats seraient liés au "culte de l'apparence", mais surtout, à une question de santé. "En perdant une partie de leur caractère subversif tout en s'attirant des discours de mise en garde d'ordre médical, les dépoitraillements publics sur les plages en été apparaissent donc de moins en moins comme un symbole d'émancipation féminine et de plus en plus comme une technique de bronzage 'à risque'", explique-t-il ainsi dans un communiqué.

L'Espagne, pays du naturisme

Si les Françaises sont devenues frileuses, leurs voisines Espagnoles, à l'inverse, sont les premières à se montrer seins nus à la plage. Elles sont en effet 49 % à avoir déjà enlevé le haut au moins une fois dans leur vie, devant les Allemandes (41%), les Néerlandaises (35%), la France se traînant loin derrière avec un petit 29 %.

Avec son climat chaud et sa législation très libérale en la matière, l'Espagne se place également en tête des pays adeptes du naturisme intégral puisqu'une Espagnole sur quatre s'est déjà mise entièrement nue sur la plage, ou dans un camp dédié.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU