Amour passion / amour raison : faut-il vraiment choisir ?

Chargement en cours
Faut-il vraiment choisir entre l'amour raisonné et l'amour passionnel ?
Faut-il vraiment choisir entre l'amour raisonné et l'amour passionnel ?
1/2
© Getty Images, Kontrec

Fabien Gallet

Il n'est pas toujours facile de contrôler ses sentiments. De même, l'amour ne s'explique pas forcément. Alors, pour qu'il rime avec toujours, y a-t-il une forme d'amour à privilégier ?

Aimer c'est "avoir pour quelqu'un, quelque chose de l'affection, de la tendresse, de l'amitié ou de la passion", explique simplement le dictionnaire Larousse. Effectivement, il y a plusieurs degrés et formes d'amour. Mais que privilégier pour faire durer sa vie de couple ? Un amour passionnel ? Un amour raisonné ? Ou les deux ?

Amour passionnel, pas éternel ?

Qui ne rêve pas de garder à jamais cette sensation d'avoir des papillons dans le ventre ? Ce besoin de sentir l'autre près de soi, cette exaltation si particulière et cette sensation de brûler de désir en permanence est propre à la passion. Une étape où plus rien ne compte et où la priorité est bien souvent l'autre plutôt que soi-même.

Problème, cet amour volcanique, synonyme de dépendance et d'émotions exacerbées, ne dure souvent qu'un temps, en l'occurrence, jusqu'au moment où les premières questions émergent. C'est là que les défauts de l'autre sautent aux yeux et que la relation a de grande chance de se terminer... Au risque de passer à côté d'une belle et longue histoire. Compter exclusivement sur une relation placée sous le signe de la passion, c'est prendre le risque de se brûler les ailes, d'être déçue et de souffrir. Il est heureusement possible de passer de l'amour passionnel à l'amour raisonné.

Un amour de raison plus réfléchi ?

Car l'amour, c'est aussi et surtout un rapport émotionnel basé sur l'échange, la complicité, le soutien, l'acceptation de l'autre et bien sûr le sexe. Pour nombre d'individus c'est aussi le fait d'avancer à deux, avec en ligne de mire des projets. D'ailleurs, un sondage OpinionWay réalisé en 2012 révèle que 46 % des Français estiment que le choix du partenaire est une "décision rationnelle" et non "passionnée".

Cet amour de raison est parfois adopté consciemment pour organiser au mieux sa vie. Un moyen de ne pas tomber dans la solitude, de ne pas décevoir ses proches, par exemple en se mariant ou en fondant une famille, ou de s'assurer une certaine situation pécuniaire. Mais tomber dans un amour où le côté rationnel l'emporte peut aussi s'avérer néfaste pour un couple.

Amour profond : la solution ?

Alors comment allier la passion à ce côté raisonné nécessaire à un bon équilibre amoureux ? La solution serait peut-être de privilégier un amour "profond". "L'amour profond commence avec la prise de conscience de ce qu'est l'autre réellement, loin des fantasmes", expliquait la psychologue psychanalyste Claude-Marc Aubry au magazine Psychologies en mai 2017 avant de préciser : "Il suppose une bonne compréhension de soi-même et de l'autre, mais aussi de savoir déjouer les pièges et mécanismes qui nous lient au passé et qui entraînent la dépendance." Un amour "mature" donc, où la clé n'est autre que le respect de soi et de l'autre.

Ou alors suffit-il simplement ne pas se poser trop de questions... D'ailleurs, comme le disait si bien Anatole France : "On n'aime vraiment que lorsqu'on aime sans raison."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU