Crier, parler... pourquoi "sexprime"-t-on pendant l'amour ?

Chargement en cours
Les cris sont l'expression du plaisir sexuel.
Les cris sont l'expression du plaisir sexuel.
1/2
© iStock, AleksandarNakic

Marc-Emmanuel Adjou

Qu'ils soient bruyants, mesurés, ou simulés, les mots et les cris d'amour pendant l'acte sexuel restent une forme d'expression du désir et du plaisir.

Les écoles sont nombreuses. D'un côté, se distinguent celles qui n'éprouvent aucune gêne à exprimer leur jouissance pendant l'acte, quitte à perturber le voisinage. De l'autre, les silencieuses sont plutôt discrètes, mais attention, n'interprétez pas leur mutisme par du déplaisir. Entre les deux, il y a les bavardes et les adeptes du parler cru : chacune ses préférences. En effet, pendant l'amour, volontairement ou non, il est naturel de s'exprimer avec des cris ou des gémissements, de faire savoir à son partenaire ce que l'on éprouve. Mais est-ce un véritable tue-l'amour ou au contraire faut-il y lire une expression spontanée du plaisir ?

Un dialogue sexuel

"Oui!", "Encore !", "Plus fort !", le dictionnaire des mots du sexe est aussi riche que varié. Tantôt excitant, tantôt dérangeant, ce vocabulaire fait presque partie du cheminement du rapport amoureux. "L'acte sexuel est en soi une forme de communication", explique la sexologue Valérie Leblanc. "La danse des corps, les caresses, les intonations, les murmures, les regards sont tous des façons de s'exprimer. Certaines personnes éprouvent le besoin de pousser des cris pendant la relation sexuelle puisque c'est leur façon de connecter avec le moment et de libérer une partie de la tension sexuelle ou de signaler à l'autre qu'il ou elle ressent du plaisir." Ainsi, si vous êtes du genre à faire savoir à vos voisins que vous êtes en charmante compagnie au moyen de cris et gémissements, vous n'avez pas à vous sentir gênée. Crier peut être une façon de vous épanouir au lit, mais aussi de"libérer les émotions ou d'exprimer la jouissance d'une autre façon que les mots." Vos bruits sont en quelque sorte le baromètre de votre plaisir, et parfois, le chemin vers l'orgasme.

Crier ou ne pas crier

À l'inverse, il est important de savoir que le fait de s'égosiller lors du coït n'est pas l'apanage de toutes. On s'exprime en fonction du partenaire, du contexte, mais aussi du moment. "Certaines personnes le font sans y penser, d'autres s'expriment différemment", renchérit la spécialiste. Et d'ajouter : "Il arrive que nous contrôlions l'intensité de notre expression dans le but de préserver notre intimité. Pour certains, entendre le partenaire s'exclamer pendant l'acte est érogène. Cela peut aider à se concentrer sur l'acte et donner confiance en ses actions ou ses gestes. Pour d'autres, cela rend mal à l'aise ou crée peu d'intérêt." C'est la raison pour laquelle il faut toujours aborder le sujet avec son partenaire, lui indiquer ce qui peut vous procurer du plaisir, lui demander si vos cris lui sont supportables. Mettez de côté votre esprit de compétition, le sexe n'est pas une performance, il est donc inutile de vous mettre la pression. De même, pour Valérie Leblanc, le silence n'est pas forcément synonyme d'ennui. Il peut être une manière de "de se concentrer davantage sur (soi) en contactant son imaginaire. Le non-verbal parle beaucoup et les mots ne sont pas les seuls véhicules de la communication."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU