Fétichisme : qu'est-ce que c'est ?

Chargement en cours
 La podophilie, fétichisme des pieds, est l'une des attirances les plus répandues.

La podophilie, fétichisme des pieds, est l'une des attirances les plus répandues.

1/2
© iStock, visoook
A lire aussi

Fabien Gallet

Fantasmer sur un objet, une partie du corps ou une matière a un nom : le fétichisme. Mais en quoi consiste et d'où vient cette pratique sexuelle à part entière ? Voici quelques éléments de réponse.

Selon la définition du Larousse, le fétichisme est "l'ensemble des pratiques qui placent le fétiche au centre des croyances et des pratiques religieuses". Il peut également s'agir d'un "respect scrupuleux, une admiration sans réserve pour quelque chose, quelqu'un". Aussi, lorsqu'il concerne la vie sexuelle ou érotique, le fétichisme désigne une forme d'excitation.

Entre désirs, fantasmes et pulsions

Depuis des siècles, les scientifiques tentent de comprendre et d'expliquer le fétichisme sexuel, dont les premières traces remontent à 1 000 ans avant Jésus-Christ, en Égypte notamment. Un psychologue français, Alfred Binet, aurait employé ce terme pour la première fois en 1887 dans un article de la Revue philosophique avant que Sigmund Freud ne s'appuie sur ses travaux pour le définir. Selon le père de la psychanalyse, le fétichiste chercherait l'orgasme par le biais d'objets ou de parties du corps, plus ou moins insolites.

Un trouble mental ?

Si Alfred Binet jugeait que le fétichisme découlait de l'expérience sexuelle infantile, Freud y voyait là une forme de perversion prenant ses racines dans l'enfance, ce qu'il expliquait dans son ouvrage "Trois essais sur la théorie sexuelle", en 1905. Grâce à de nombreuses études, cette pratique sexuelle concernant les hommes comme les femmes se caractérise aujourd'hui comme un trouble paraphilique, c'est-à-dire relevant d'un "intérêt sexuel inhabituel" selon les termes du sexologue néo-zélandais John Money. Elle fait en effet partie de la classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes dressée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Et pour cause, dans certains cas le fétichisme peut venir perturber la vie sexuelle, voire sociale, de certains individus, d'où l'existence de thérapies adaptées.

Le fétichisme sous toutes ses formes

L'excitation peut être provoquée par divers éléments, que ce soit par le biais d'un contact physique ou simplement visuel. Elle peut ainsi concerner des vêtements ou des accessoires : des chaussures (dans le cas des talons aiguilles, on parle d'altocalciphilie) aux collants en passant par la lingerie évidemment (string, jarretelles...), ou plus simplement un collier, des lunettes, des gants voire un masque (les fans du film "Cinquante nuances de Grey" qui touche aux pratiques sado-masochistes comprendront).

L'excitation peut également venir d'un rapport avec un fétiche dont la matière peut être orgasmique aux yeux de certains, que ce soit au toucher ou à la vue : fourrure, dentelle, soie, velours, cuir ou latex. Il s'agit alors de doraphilie.

Enfin et surtout, le fétichisme peut concerner une partie du corps : seins, cheveux, mains, nombril, jambes, fesses ou bien pieds (podophilie). Ce sont d'ailleurs ces derniers qui, selon une enquête de l'Université de Bologne menée en 2004, seraient les plus adorés. À noter que, quand le fétichisme concerne une partie du corps, on parle de partialisme. À chacune son type de fétichisme, donc.

 
26 commentaires - Fétichisme : qu'est-ce que c'est ?
  • avatar
    jofrmetz -

    j'aime bien garder mes fringues jusqu'à l'usure . Mince , je doisetre un pervers sexuel qui s'ignore !! Va falloir que je me les coupe !!!

  • avatar
    mika75 -

    aller stop les conneries!!!!!svp

  • avatar
    mika75 -

    et merde je doit surement devenir un sans couille pour ne pas devenir un pervers!!!!!

  • avatar
    mika75 -

    et merde je doit surement devenir un sans couille pour ne pas devenir un pervers!!!!!

  • avatar
    citoyenquimper -

    ne pas melanger fetichisme avec AMOUR
    l'amour est tout sauf fetichisme
    c'est d'abord et uniquement un sentiment .
    au fil des epoques tres recentes on a utilisé l'expression " faire l'amour "
    non , on devrait dire: " avoir des rapports sexuels " essentiellement pour le plaisir sexuel .
    aimer c'est ce qu'il reste à faire quand on a tout fait .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]