Micro-cheating ou l'infidélité à petites doses

Chargement en cours
Envoyer de nombreux messages à quelqu'un qui vous plaît en cachette est considéré comme du "micro-cheating".
Envoyer de nombreux messages à quelqu'un qui vous plaît en cachette est considéré comme du "micro-cheating".
1/2
© Adobe Stock, Monkey Business
A lire aussi

Hélène Demarly

Encore un nouvel anglicisme pour expliquer un comportement qui pourtant, ne date pas d'hier. Le "micro-cheating", en résumé, c'est tromper sans coucher. Mais être un petit peu infidèle, est-ce grave ?

Le "micro-cheating" ("cheating" signifiant "tromper" en anglais) est le fait de flirter avec quelqu'un d'autre sans que son partenaire ne soit au courant. Le sexe n'entre pas en jeu, il s'agit plus de rapports de séduction.

Infidélité émotionnelle

Melanie Schilling, experte en relations amoureuses, décrit, dans la version australienne du HuffPost, ce comportement comme "une série de petites actions qui indiquent qu'une personne est émotionnellement ou physiquement focalisée sur quelqu'un d'autre, en dehors de sa relation".

Les signes qui doivent alerter : le fait d'envoyer des messages à quelqu'un d'autre en cachette (en allant parfois jusqu'à effacer lesdits messages) ; passer beaucoup de temps avec cet autre qui, en plus, vous attire sexuellement ; enregistrer un numéro dans votre téléphone sous un faux nom ; avoir l'esprit plus occupé par cet autre que par son partenaire ou encore faire plus attention à son apparence dans le but de lui plaire. On peut aussi ajouter le fait de flirter sur les réseaux sociaux ou sur les applications de dating avec des inconnus, même si cela ne se concrétise pas en vraie rencontre, ou encore entrer ouvertement dans un jeu de séduction avec quelqu'un le temps d'une soirée sans jamais laisser penser que l'on est en couple.

Le "micro-cheating" peut s'expliquer par de nombreuses raisons : un ennui dans sa relation et une routine dont on tente de s'échapper avec quelqu'un d'autre sans avoir (forcément) l'impression de faire quelque chose de mal ; un couple qui s'abîme ou des disputes de plus en plus fréquentes ; une envie d'aller voir ailleurs qui ne dit pas son nom, ou encore des habitudes prisent lors d'anciennes relations "plus libres" où cela ne posait pas de problème.

"Micro-cheating" : attention, danger

S'il n'est bien évidemment pas à mettre sur le même plan que l'adultère, le "micro-cheating" peut malgré tout faire des dégâts. En jouant avec le feu et en testant vos limites vous mettez en danger votre relation, car il n'y a parfois qu'un pas pour que ce flirt appuyé avec votre nouveau collègue de bureau dérape lors du prochain afterwork. À vous de savoir si vous serez capable de vous arrêter au bon moment et surtout de comprendre pourquoi vous avez besoin d'agir ainsi. Êtes-vous pleinement satisfaite de votre relation actuelle ou est-ce seulement une façon de vous rassurer, de flatter votre ego ?

Enfin, chaque couple instaure ses propres limites concernant la fidélité. À quel moment donc, peut-on estimer qu'il s'agit de tromperie ? Vous seule et votre compagnon pouvez le savoir. Par exemple, se remémorer de bons souvenirs avec son ex autour d'un café n'est pas un problème, mais il le devient si vous vous sentez obligée de le cacher à votre partenaire actuel, et c'est pareil pour le reste. La meilleure solution est donc la communication ! Communication qui est de toute façon, la clé d'un couple solide. Surtout, cela évitera le possible drame s'il découvre que vous lui cachez bel et bien quelque chose, et vice-versa.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU