Les 5 grandes vertus de la sieste

Chargement en cours
Faire une courte sieste l'après-midi présente de nombreuses vertus, et permet de réduire le stress.
Faire une courte sieste l'après-midi présente de nombreuses vertus, et permet de réduire le stress.
1/2
© Adobe Stock, Dirima

Manon Marcillat

Alors qu'elle fait partie intégrante des habitudes de certains pays chauds ou asiatiques, la sieste n'est pas une pratique aussi courante en France. Pourtant, elle n'est pas réservée qu'aux enfants ou aux personnes âgées et présente de nombreuses vertus.

D'après Bruno Comby dans son ouvrage "Éloge de la sieste", "le mot sieste vient du latin sixta, qui signifie la sixième heure du jour et qui désignait l'heure du midi chez les Romains. La sieste est donc le repos, accompagné ou non de sommeil, qui suit le repas de midi". Petit tour d'horizon des bienfaits de ce moment de récupération parfois délaissé par les adultes.

La sieste atténue les effets du manque de sommeil

Première fonction de la sieste : diminuer la dette de sommeil et pallier les effets négatifs de nuits trop courtes, comme les sautes d'humeur. Mais attention, les siestes de plus de 30 minutes sont déconseillées, en particulier pour les insomniaques, au risque d'aggraver les symptômes de leurs problèmes de sommeil. La sieste flash est une bonne alternative et aide à récupérer en une à cinq minutes. En vous entraînant, vous pourrez rapidement transformer une simple relaxation sans sommeil en une micro-sieste réparatrice.

La sieste réduit le stress

La sieste serait également un excellent moyen de diminuer le stress. Elle est d'ailleurs fréquemment pratiquée dans des professions qui y sont sujettes, comme pour les chirurgiens, les pilotes de ligne ou encore les sportifs. La durée recommandée se situe entre 10 et 20 minutes, en fonction des besoins, de la dette de sommeil, et de l'activité. Au-delà, il existe un risque de sombrer dans la phase de sommeil profond et le réveil peut s'avérer difficile. Cette réduction du stress, notamment grâce à la décontraction qu'induit la sieste, serait bonne pour le coeur et aiderait à réduire les risques de maladies cardio-vasculaires.

La sieste améliore la mémoire et la concentration

Au Japon, des entreprises rendent le quart d'heure de sieste après déjeuner obligatoire et elles ont tout compris ! En effet, ces micro-siestes permettraient d'améliorer les capacités cognitives, de redonner de la vigueur, de contrer la fatigue et donc d'accroître la vigilance. Ces bienfaits perdureraient jusqu'à deux heures et demie après le réveil.

La sieste favorise la créativité

L'énergie diminue au fur et à mesure de la journée, il est donc difficile de maintenir un niveau de productivité constant. C'est encore plus vrai pour les activités qui nécessitent un fort niveau de créativité. Une courte sieste permettrait de remédier à cela. Salvador Dali était d'ailleurs un fervent adepte de la sieste, notamment pour l'état hypnagogique, qui se situe entre l'éveil et la perte de conscience durant laquelle des hallucinations peuvent survenir, qu'elle permet d'atteindre.

Mieux se connaître et être présent pour les autres

Après tout, faire une sieste, c'est aussi prendre un moment pour soi, même s'il ne s'agit que de quelques minutes. C'est un acte qui permet de respecter ses besoins biologiques, de retrouver une certaine harmonie personnelle, mais aussi d'être là pour les autres, proches ou collègues, en assurant de ne pas souffrir du fameux "coup de pompe" de l'après-midi.

La sieste fera-t-elle partie de votre arsenal de pratiques bien-être cet été ?

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU