5 gestes à adopter pour soigner une allergie au soleil

Chargement en cours
Les allergies au soleil peuvent être très handicapantes et gâcher vos vacances d'été.
Les allergies au soleil peuvent être très handicapantes et gâcher vos vacances d'été.
1/2
© Adobe Stock, Kateryna

Myriam Azoul

Après une longue attente, les vacances d'été sont enfin de retour. Mais alors que certains profitent pleinement du beau temps, d'autres, allergiques au soleil, en subissent les effets néfastes. Voici donc 5 gestes à adopter pour ne plus laisser cette maladie dicter vos congés.

Qu'est que l'allergie au soleil ?

L'allergie au soleil, aussi connue sous le nom de lucite, est une réaction du système immunitaire due à une exposition de la peau aux rayons du soleil. Celle-ci engendre l'apparition de boutons et de plaques rouges, accompagnés, dans certains cas, de grosses crises d'urticaire. On en dénombre trois types, la plus courante étant la lucite estivale bénigne, qui apparaît généralement après une exposition brutale au soleil, comme lors des premiers jours de vacances. Sa cousine, la lucite polymorphe, peut quant à elle se manifester dans toutes les conditions solaires de la vie courante. Chaque exposition s'accompagne alors d'une éruption qui n'épargne aucune partie du corps. La dernière forme répond au nom d'urticaire solaire et entraîne l'apparition de papules engendrant, quant à elles, de grosses crises d'urticaire.

5 conseils pour en venir à bout

Plusieurs traitements et gestes sont possibles pour contrer ces allergies :

• Limiter les expositions. Cela peut paraître évident, mais pour protéger votre corps de la maladie, essayez d'éviter les expositions trop longues au soleil. Il est également important de choisir de la protection solaire à indice élevé, à réappliquer régulièrement. Notez aussi, que l'usage de produits ayant pour but d'accélérer le bronzage, tels que l'autobronzant, est fortement déconseillé.

• Les traitements médicamenteux. Même si certains symptômes sont très facilement reconnaissables, le passage chez un professionnel de la santé reste indispensable car lui seul pourra déterminer le traitement le plus adapté à votre pathologie. Ainsi, contre les crises d'urticaire, votre médecin pourra vous prescrire des antihistaminiques ou de la pommade à base de corticoïdes. La prise de compléments alimentaires peut également aider votre peau à se préparer à une future exposition, mais elle ne remplacera en rien votre protection solaire habituelle.

• Adopter une bonne alimentation. Grâce à leurs propriétés antioxydantes, les vitamines C et E sont des alliés de poids pour contrer les attaques des rayons du soleil. Il peut donc être très judicieux de consommer des aliments qui en sont riches, comme les légumes verts, les carottes ou encore les tomates.

• Les huiles essentielles. En plus de calmer les démangeaisons, les huiles essentielles peuvent également atténuer les cicatrices causées par ces dernières. Les plus efficaces sont l'huile végétale de rose musquée, l'huile de lavande et enfin l'huile de géranium rosat. Attention, les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de trois ans, demandez donc conseil à votre médecin.

• La photothérapie. Si les précédents traitements ne fonctionnent pas, vous pouvez envisager des séances de photothérapie par rayons UV. Le but de cette médication est d'émettre à faible dose des UVA (ultraviolets) afin d'améliorer la tolérance à ces derniers. En général, une quinzaine de séances suffisent, mais elles ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU