Comment exploiter le bon stress ?

Chargement en cours
Le stress est souvent vu comme un ennemi, mais il peut aussi être un moteur de réussite.
Le stress est souvent vu comme un ennemi, mais il peut aussi être un moteur de réussite.
1/2
© Adobe Stock, Syda Productions

Laetitia Reboulleau

Le stress a mauvaise réputation. Il a tendance à vous couper dans votre élan, et à créer des bouffées d'inquiétude, pour ne pas dire d'angoisse. Mais en réalité, il existe également du "bon" stress. Apprenez à le reconnaître et à le maîtriser pour aller de l'avant.

Comment reconnaître le bon stress ?

Dans certaines situations, face à un challenge, notamment, vous vous retrouvez avec des sentiments ambivalents. D'un côté, vous avez vraiment, vraiment envie d'y aller. Mais de l'autre, vous avez quand même une certaine appréhension. Ce mélange de sensations ? Voilà le bon stress. Loin d'être étouffant comme celui que l'on connaît si bien, ce stress-là est nettement plus léger, positif. En somme, il vous booste, et vous donne l'envie de vous dépasser. D'un point de vue purement physiologique, tout notre organisme est mobilisé par le bon stress : rythme cardiaque accéléré, tension artérielle et musculaire augmentée, adrénaline... En somme, notre corps répond en s'adaptant au mieux à une situation qui va nous demander toutes nos ressources.

Un outil pour se dépasser

En règle générale, le stress a tendance à vous couper dans votre élan. D'où l'importance d'apprendre à exploiter le bon stress, puisque celui-ci aura l'effet inverse. C'est celui que va par exemple ressentir un chirurgien sur le point d'opérer, ou encore un sportif de haut niveau qui va tenter une nouvelle performance. Mais il s'agit également de celui qui va vous animer face à des événements qui vous font envie (un rendez-vous amoureux, par exemple), ou face à des challenges que vous êtes sûr de maîtriser (un examen bien révisé, une réunion bien préparée...).

En somme : il intervient dans les situations dans lesquelles vous n'avez pas le choix : vous êtes obligée de donner le meilleur de vous-même. Le stress est alors essentiel, puisqu'il permet de nous stimuler, de nous pousser à utiliser nos compétences de la meilleure façon possible. D'ailleurs, vous l'avez sans doute vous-même déjà constaté : vos performances sont toujours meilleures lorsqu'elles sont accompagnées d'un peu de stress que lorsque la situation vous indiffère.

Apprenez à cultiver le bon stress

Lutter contre le mauvais stress et cultiver le bon, c'est possible, et cela va de paire. Alors, autant faire d'une pierre deux coups. La meilleure façon d'exploiter cet état d'esprit est avant tout d'éviter de perdre pied. Lorsque vous sentez le stress vous envahir, prenez le temps de respirer et de vous étirer pour dénouer les premières tensions. Chassez les idées négatives pour vous concentrer sur le positif.

Le bon stress est lié à la motivation. Pour l'entretenir, il est essentiel de se lancer des défis, de faire des projets qui vous plaisent, et pour lesquels vous avez envie de tout donner. Besoin d'un coup de boost pour réaliser une tâche qui vous a été imposée ? Trouvez votre propre motivation : qu'est-ce que sa réalisation va vous apporter ? Cette prise de conscience vous aidera à générer le bon stress nécessaire pour la mener à bien.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.