Crise de foie : comment l'éviter

Chargement en cours
Si les repas de fêtes riment avec plaisir, ils sont aussi souvent associés à la crise de foie. Pour l'évitern un mot d'ordre : la modération!
Si les repas de fêtes riment avec plaisir, ils sont aussi souvent associés à la crise de foie. Pour l'évitern un mot d'ordre : la modération!
1/2
© Adobe Stock, circleps

Jessica Xavier

Les agapes des fêtes sont synonymes de longs repas en famille, de gourmandise et de plaisir. Ces instants de bonheur peuvent aussi parfois rimer avec crise de foie. Pour que le repas de Noël reste un moment de fêtes, tout est question d'équilibre.

Entre le foie gras, la dinde aux marrons, l'alcool et la bûche au beurre, l'organisme est mis à mal pendant les fêtes. Et nombreuses sont les gourmandes à se plaindre de "crise de foie" après ces tablées gargantuesques. Pourtant, la crise de foie à proprement parler n'existe pas. Il s'agit d'une expression populaire pour parler en fait d'une indigestion (les choses se passent plutôt au niveau de la vésicule biliaire qui sécrète de la bile pour faciliter la digestion) dont les symptômes sont des lourdeurs et brûlures d'estomac, des ballonnements, des nausées, un sentiment de malaise, des maux de tête. Le foie n'a rien à voir là-dedans. La "crise de foie" survient quand vous avez trop mangé et/ou trop bu et bien évidemment les fêtes sont propices à ces excès.

En prévention

Pour éviter la crise de foie, il faut tout simplement éviter de manger trop gras, trop sucré et trop arrosé. S'il est conseillé d'éviter de consommer des aliments difficiles à digérer quelques jours avant les festivités (fritures, fromages, pâtisseries...) pour ne pas alourdir le système digestif, mieux vaut éviter de jeûner la veille ou d'arriver au repas de Noël le ventre vide. Il est inutile de se restreindre avant car vous risquez de compenser pendant le repas en vous jetant, par exemple, sur les toasts dès l'apéritif. Donc un peu avant le repas, si vous avez faim, buvez une tisane, croquez un petit quignon de pain. Ne vous affamez pas.Au cours du repas, pensez à manger doucement pour faciliter la digestion et évitez tous les pièges à graisse (la mayonnaise, même faite maison, les sauces qui accompagnent la viande, la bûche - préférez une version glacée à la version au beurre). Pour l'alcool, pensez à alterner un verre de vin/champagne et un verre d'eau. Cela réduira votre consommation d'alcool et vous aidera à rester bien hydratée.

Soulager la crise de foie

Il n'existe pas de remède miracle pour soulager une crise de foie. Le meilleur remède est la diète. Pour commencer, au lendemain des excès, démarrez votre journée avec un verre d'eau gazeuse (type Vichy, Badoit) ou un verre d'eau mélangé au jus d'un citron. Puis, place aux repas légers. Si le soir du réveillon vous avez trop mangé, le jour de Noël oubliez les restes et ne remettez pas le couvert. Pour vous ce sera salade, bouillon, compote, des choses légères et faciles à digérer pour votre estomac.Pour vous soulager, vous pouvez également faire appel à l'aromathérapie. Les huiles essentielles de carotte sauvage, de menthe poivrée ou encore d'orange douce sont indiquées pour les problèmes de digestion. Vous pouvez également, si le coeur vous en dit, croquer dans un petit morceau de gingembre : très utile en cas de nausées, vomissement, digestion difficile.

Si vous voulez profitez au mieux des fêtes et de toutes ses douceurs, soyez modérée. Enfin, si les symptômes persistent, n'hésitez pas à consulter, car la crise de foie se manifeste en de nombreux points comme la gastro-entérite.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU