Epilepsie : les bons gestes pour gérer une crise

Chargement en cours
Pendant une crise d'épilepsie, placez la personne en position latérale de sécurité, pour ne pas qu'elle s'étouffe.
Pendant une crise d'épilepsie, placez la personne en position latérale de sécurité, pour ne pas qu'elle s'étouffe.
1/2
© Adobe Stock, highwaystarz
A lire aussi

Laetitia Reboulleau

Difficile de ne pas prendre peur quand une personne fait une crise d'épilepsie devant vous. C'est sûr, c'est impressionnant. Mais cette personne a alors besoin de votre aide. D'où l'importance d'apprendre les bons gestes pour savoir comment réagir.

Reconnaître une crise d'épilepsie

Avant toute chose, il est essentiel de reconnaître les symptômes de cette maladie. L'épilepsie est une maladie neurologique très fréquente : en France, plus de 600 000 personnes seraient concernées, selon les autorités. Dans votre famille ou sur votre lieu de travail, il est fort probable qu'une personne en souffre, il est donc essentiel de savoir reconnaître les symptômes d'une crise, pour bien réagir.

En règle générale, une crise d'épilepsie classique dure entre deux et cinq minutes, et présente les signes suivants :- perte de conscience- raideur généralisée du corps- tremblements convulsifs- hypersalivation- morsure de la langue- perte d'urineComment bien réagir ?

En cas de crise d'un de vos proches, il est essentiel de garder son calme, même si c'est difficile face à l'aspect spectaculaire de la chose : paniquer ne ferait qu'empirer la situation. La priorité est de protéger la victime : si vous pouvez la rattraper avant qu'elle ne tombe ou amortir sa chute, cela évitera des blessures. Puis, placez-là en position latérale de sécurité (afin d'éviter qu'elle ne s'étouffe avec sa salive en cas d'hypersalivation), un coussin ou un tissu plié sous sa tête pour amortir les chocs.

Surtout, ne bloquez pas les mouvements de la personne en pleine crise : contentez-vous d'éloigner les objets pour éviter les blessures, et n'hésitez pas à desserrer ses vêtements (ceinture, col de chemise, cravate...) pour faciliter sa respiration.

Pendant une crise d'épilepsie, les victimes peuvent faire des arrêts respiratoires de courte durée. S'ils se prolongent, appelez les secours, et pratiquez du bouche-à-bouche.

Gérer l'après-crise

Une personne victime d'une crise d'épilepsie risque de mettre plusieurs minutes à reprendre ses esprits. Pendant cette attente, l'idéal est donc de la replacer en PLS, jusqu'à ce qu'elle reprenne conscience. Même si les tremblements s'arrêtent, il faut rester avec elle jusqu'à ce qu'elle ait retrouvé toutes ses facultés, et la surveiller durant les heures qui suivent. L'occasion pour vous de réconforter la victime, et de s'assurer qu'elle ne présente pas de blessure.

Les choses utiles à savoir

Si vous assistez à une crise d'épilepsie, le bon réflexe est de noter l'heure de début : en cas de crises répétées ou de crise de plus de cinq minutes, il faudra alors contacter un service d'urgence, le 15 ou le 112.En revanche, rassurez-vous : la personne ne risque pas d'avaler sa langue, il s'agit d'une légende urbaine. Elle risque cependant de se la mordre. Ne placez rien dans sa bouche : la victime risque de s'y casser les dents à cause des tremblements.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.