Gelures, engelures, hypothermie... focus sur les maux du froid

Chargement en cours
La meilleure des protections est de sortir parfaitement couverte.
La meilleure des protections est de sortir parfaitement couverte.
1/2
© Abaca, petrrunjela

Jessica Xavier

Quand les températures chutent drastiquement il est important de respecter quelques règles pour rester en forme. Car les températures glaciales peuvent avoir des conséquences sur votre santé.

Selon le Ministère de la Santé, chaque année des centaines de personnes sont victimes de pathologies provoquées par le froid.

Froid et santé : les risques

Les engelures sont la conséquence la moins grave de l'exposition au froid. Elles correspondent à des lésions cutanées sans conséquences et touchent les zones exposées au froid le visage, les mains, les oreilles principalement. La zone devient alors engourdie, blanche. Quand l'engelure survient, il faut réchauffer progressivement la zone concernée. Sans gravité l'engelure est parfois le premier degré de la gelure.

Les gelures sont elles beaucoup plus graves, mais heureusement moins fréquentes. En cas d'exposition prolongée à des températures très basses, les extrémités du corps (doigts et orteils) se retrouvent en première ligne. Car pour survire l'organisme réserve le sang et l'oxygène pour les organes vitaux (cerveau et coeur) et délaisse les extrémités. Elles deviennent dans un premier temps rouges et douloureuses avant de passer à une couleur grisâtre et à devenir indolores. A ce stade, les tissus cutanés sont gelés, on parle de gelures. Les gelures sont très graves. Quand elles surviennent, il faut faire appel en urgence aux secours car elles peuvent mener à l'amputation et nécessitent un traitement en soins intensifs.

Le froid demande au corps des efforts supplémentaires pour fonctionner correctement. Pour éviter que la température corporelle ne chute trop, le coeur bat plus vite ce qui peut avoir des conséquences graves pour les personnes souffrant de maladies cardiaques, maladies chroniques, et les personnes âgées. Mais la chute des températures peut également avoir des conséquences pour les sportifs s'entraînant à l'extérieur. En dessous de -5°, il est conseillé de ne pas sortir courir et de privilégier un entraînement en intérieur.

L'hypothermie peut elle aussi être dangereuse. Elle survient quand la température du corps passe sous les 35°. Les symptômes sont des frissons, de la confusion, une désorientation, une perte d'équilibre. Le corps ne fonctionne plus normalement et cela peut avoir de graves conséquences. En dessous de 20°/25°, il y a risque de coma. À noter, même avec des températures légèrement positives vous pouvez risquer l'hypothermie si vous n'êtes pas suffisamment couverte.

Grand froid : les bons gestes

Pour ne pas souffrir d'engelure, de gelure ou d'hypothermie quand les températures baissent, la meilleure protection est d'être bien protégée. Pensez à porter des gants, un bonnet, une écharpe autour du visage et du cou pour protéger les extrémités, les plus fragiles. Multipliez les couches de vêtements. L'air entre chaque épaisseur joue un rôle d'isolant. Et dans la mesure du possible évitez de sortir quand il fait vraiment trop froid. Si vous prenez votre voiture pensez à toujours avoir avec vous par temps polaire une couverture, une trousse de secours, un téléphone chargé et un thermos de boisson chaude.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU