Hypertension artérielle : quels sont les facteurs de risque ?

Chargement en cours
L'hypertension artérielle ne présentant pas de symptômes particuliers, faites surveiller votre tension chaque année par le médecin.
L'hypertension artérielle ne présentant pas de symptômes particuliers, faites surveiller votre tension chaque année par le médecin.
1/2
© Adobe Stock, Photographee.eu
A lire aussi

Jessica Rat

10 millions d'hypertendus sont traités en France selon la Fédération française de cardiologie, qui estime en outre le nombre de non dépistés dans l'Hexagone à... 4 millions. C'est que cette maladie chronique, dont on ne guérit pas mais qui peut très bien se soigner avec le suivi d'un traitement et une amélioration du mode de vie, ne présente aucun symptôme particulier. Or, elle constitue l'un des premiers facteurs de risque de maladies cardiovasculaires. C'est pourquoi elle est tragiquement surnommée "le tueur silencieux".

Alors, que faire ? Il est tout d'abord primordial de surveiller régulièrement sa tension artérielle, sans non plus en faire une psychose... La Fédération française de cardiologie recommande ainsi de la mesurer au moins une fois par an chez le médecin ou un spécialiste, voire par soi-même - à condition de ne pas être de nature anxieuse et de ne pas le faire n'importe quand, ni n'importe comment. L'association d'utilité publique cite par ailleurs, non pas des symptômes donc mais quelques "motifs d'alerte" qui, s'ils se manifestent, mériteraient une consultation : maux de tête, difficultés de concentration, vertiges, douleurs dans la poitrine, essoufflement, troubles visuels et bourdonnements d'oreille.

Différents facteurs de risques

Mais vous pouvez déjà commencer par réduire vos chances de devenir hypertendu, en améliorant simplement votre mode de vie. Car si certains facteurs de risque sont inévitables, comme l'âge (le vieillissement est la principale cause d'hypertension artérielle) ou l'hérédité (elle peut être, quoique rarement, dans les gênes familiaux), vous pouvez d'ores et déjà vous attaquer à ceux dits "comportementaux". D'autant qu'ils peuvent aussi être à l'origine d'autres maux... Car, oui, on retrouve toujours les mêmes au banc des accusés.

Surveillez votre alimentation

Est notamment pointée du doigt, dans la catégorie alimentaire, une surconsommation de sel - qu'elle soit due à une main lourde sur l'assaisonnement, à un penchant pour la charcuterie, le pain, le fromage, ou simplement aux préparations industrielles qui abusent de ce rehausseur de goût. Troquez plutôt le sodium par le potassium, qui, au contraire, réduit la tension artérielle. Ça tombe bien, vous en trouverez en quantité dans de nombreux fruits et légumes ! En outre, aussi étrange que cela puisse paraître, évitez de manger... Des réglisses. Lesquelles peuvent en effet faire chuter le taux de potassium et par conséquent entraîner une hypertension artérielle.

Optez pour un corps sain

Sans surprise, l'alcool et le tabac font également partie des facteurs de risque. Déjà connues pour leur caractère excitant, et particulièrement lorsqu'elles sont consommées de manière excessive, ces potentielles addictions ont elles aussi pour effet d'augmenter la pression artérielle. Il est en revanche fortement conseillé d'adopter une pratique, plus saine, d'activité physique. C'est qu'il en va non seulement du bon fonctionnement de votre système cardiovasculaire, mais aussi de votre santé en général !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU