Le lait : entre mythes et réalités

Chargement en cours
Certains scientifiques estiment que le lait ne serait pas si bon que cela pour la santé.
Certains scientifiques estiment que le lait ne serait pas si bon que cela pour la santé.
1/2
© Adobe Stock, Konstantin Yuganov

Jessica Rat

S'il y a un bien un produit alimentaire qui fait débat concernant ses vertus ou au contraire ses méfaits pour la santé, c'est bien le lait. On l'a en effet longtemps mis sur un piédestal, mais il est aujourd'hui de plus en plus critiqué. Quid des mythes et réalités autour du lait ?

Depuis l'enfance, on nous assure que le lait est non seulement bon mais essentiel pour la santé. En 1954, Pierre Mendès France décide d'en distribuer un verre aux écoliers, prônant qu'ils deviendraient ainsi "studieux, solides, forts et vigoureux". Aujourd'hui, les produits laitiers font eux-mêmes leur publicité, se disant "nos amis pour la vie". Mais, depuis plusieurs années maintenant, de plus en plus de voix (scientifiques) s'élèvent contre de tels arguments politico-marketing.

Faut-il consommer trois produits laitiers par jour ?

Le ministère de la Santé recommande la consommation de trois produits laitiers par jour. Or, selon Thierry Souccar, journaliste scientifique auteur de "Lait, mensonges et propagande" (2007), interrogé par L'Express, il s'agit là d'une "trop grande quantité". À savoir qu'effectivement, en ce qui concerne l'apport journalier en calcium, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) juge que 500 milligrammes - l'équivalent du calcium contenu dans un morceau de fromage - suffisent.

Faut-il boire du lait pour un bon apport en calcium ?

D'ailleurs, Thierry Souccar souligne auprès de l'hebdomadaire que "ce qui importe, c'est de ne pas avoir de déficit de calcium". Un nutriment dont le lait n'a pas l'apanage, puisque parmi les aliments qui en contiennent le plus figurent également les aromates séchés (basilic, thym, menthe...), les algues séchées ou déshydratées, les fruits secs à coque (amandes, noisettes...), ou encore des légumes verts comme les épinards ou les brocolis.

Le lait est-il réellement bon pour les os ?

Justement pour sa forte teneur en calcium, on a longtemps vanté les bienfaits du lait sur les os. Il n'y a qu'à voir cette publicité présentant de mignons personnages en forme de squelettes, en pleine forme, pour s'en assurer. Or, une étude d'Harvard effectuée en 2013 auprès de 96 000 hommes et femmes aurait constaté qu'au contraire, ceux qui ont le plus consommé de lait à l'adolescence subiraient davantage de fractures à l'âge adulte.

Le lait augmente-t-il les risques de cancer ?

Thierry Souccar affirme auprès de L'Express que "si l'on en consomme trop (plus de deux laitages par jour), des études étrangères montrent une augmentation du cancer de la prostate chez l'homme, des ovaires chez la femme et de Parkinson chez les deux sexes". Mais, également interviewée par l'hebdomadaire, Marie-Claude Bertière, médecin nutritionniste et directrice du département santé du Cniel (Centre national interprofessionnel de l'économie laitière) déclare qu'il "n'existe pas de rapport direct entre produits laitiers et cancer". Il est vrai que la plupart des études scientifiques à ce sujet, relativement récentes, restent encore plus au stade de l'observation que de l'assertion. À prendre en compte, donc, mais avec précaution.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU