Quels sont les symptômes de l'ostéoporose ?

Chargement en cours
L'ostéoporose est une maladie qui fragilise les os et augmente le risque de fracture.
L'ostéoporose est une maladie qui fragilise les os et augmente le risque de fracture.
1/2
© Adobe Stock, Maria Sbytova

Jessica Xavier

L'ostéoporose est une maladie diffuse du squelette qui provoque une fragilité osseuse. Les personnes atteintes d'ostéoporose, généralement les femmes, présentent un risque accru de fractures. Voici comment reconnaître la maladie.

Chez la femme, à la ménopause, la masse osseuse diminue rapidement. Les os deviennent plus minces, plus poreux et donc plus fragiles. Les femmes perdent en moyenne 1 à 2% de masse osseuse par an pendant 8 à 10 ans après la ménopause*. Cette affection qui favorise les fractures (poignet, col du fémur, etc.) est considérée par la Haute Autorité de Santé comme un problème de santé publique.

Le diagnostic de l'ostéoporose se fait chez le médecin généraliste à l'aide d'un questionnaire précis qui vise à détecter les facteurs de risques ainsi qu'une mesure de la taille. En cas de suspicion d'ostéoporose, une évaluation de densité minérale osseuse (DMO) est alors réalisée.

Les signes à prendre en compte

Une diminution de la taille

Si vous avez rapetissé et que vous avez perdu 4 cm (ou plus) par rapport à la taille que vous mesuriez à 20 ans, considérée comme la taille "historique", votre médecin vous fera faire un examen radiologique pour confirmer ou infirmer un tassement des vertèbres et une ostéoporose. La mesure de la taille doit se faire une fois par an, à partir de 50 ans.

Des fractures

L'ostéoporose fragilise les os et provoque des fractures. Les principales factures liées à la maladie sont celles du poignet, du col du fémur et des vertèbres. Toute survenue de ce type de fracture après un traumatisme minime chez une personne à risque doit être suivie d'un dépistage de l'ostéoporose.

Déformation de la colonne vertébrale

La découverte ou la confirmation d'une fracture vertébrale ou une déformation du corps vertébral peut être elle aussi un signe d'alerte.

Des carences

Chez les personnes âgées, les carences en calcium et vitamine D doivent également être suivies d'un examen de dépistage. Une alimentation équilibrée et variée aide à compenser ces carences.

• La douleur n'est pas un symptôme

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la diminution de la masse osseuse ne provoque pas directement de douleur. Ce qui peut l'être, ce sont les fractures favorisées par la maladie.

Des facteurs de risques

• Des antécédents médicaux

Des antécédents médicaux comme des fractures doivent impérativement pousser le médecin à réaliser un questionnaire de sa patiente pour s'assurer qu'elle ne souffre pas d'ostéoporose.

• Traitements médicaux

Certains traitements à base de corticoïdes peuvent entraîner une fragilité osseuse. Si une fracture survient chez une personne prenant ce type de traitement, l'ostéoporose doit alors être suspectée.

• La ménopause

La ménopause, à cause de la carence hormonale qu'elle entraîne, est considérée comme un facteur de risque de survenue de la maladie. L'ostéoporose toucherait entre 2,5 et 3,5 millions de Françaises après la ménopause.

Enfin, il est important de ne pas confondre ostéoporose et arthrose. Cette dernière est une usure suivie d'une destruction du cartilage des articulations. Contrairement à l'ostéoporose, l'arthrose est douloureuse.

* www.mon-osteoporose.fr

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU