Rougeole : tout savoir sur "la première maladie" infantile

Chargement en cours
La rougeole est une maladie qui touche principalement les enfants.
La rougeole est une maladie qui touche principalement les enfants.
1/2
© Adobe Stock, S.Kobold

Laetitia Reboulleau

Maladie virale très contagieuse, la rougeole est souvent appelée "première maladie". Cette pathologie peut être particulièrement dangereuse en cas de complications, notamment pour les personnes qui ne sont pas vaccinées.

La rougeole : qu'est-ce que c'est ?

Si la rougeole porte le nom de "première maladie", ce n'est pas pour rien. Il s'agit de la fièvre éruptive qui atteint le plus grand nombre d'enfants à travers le monde. Elle sévit généralement sous forme d'épidémies en hiver et au printemps, dans les pays tempérés. Ses complications sont cependant rares dans les pays occidentaux : les enfants de moins de 6 mois sont protégés par les anti-corps de leur mère (si elle-même a déjà eu la rougeole ou a été vaccinée), et peuvent être vaccinés dès l'âge d'un an.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes de la rougeole durent généralement quatre à cinq jours, après 10 jours d'incubation. Les enfants souffrent alors de fièvre élevée, de conjonctivites, de diarrhée, d'écoulement nasal, de toux, de vomissements et de douleurs. Les muqueuses rouges de la face interne des joues se couvrent de petites tâches blanches, et, quelques jours après, les malades entrent dans la phase d'éruption. Des plaques rouges de quelques millimètres de diamètre apparaissent sur tout le corps. Ces dernières disparaîtront au bout de quelques jours. En moyenne, et en l'absence de complication, la convalescence s'étend sur une dizaine de jours.

Attention : les médecins ont l'obligation de déclarer tout cas de rougeole détecté à l'Agence régionale de santé. Les hospitalisations n'ont lieu qu'en cas de complications, et la rougeole est généralement soignée avec des antibiotiques.

Quelles sont les complications possibles ?

Si la rougeole est considérée comme une maladie grave, c'est bel et bien à cause des complications dont peuvent souffrir les malades. Certaines sont bénignes, comme les otites ou les laryngites. Mais la rougeole peut également dégénérer en pneumopathie, ou encore en rougeole pulmonaire maligne, qui peut entraîner une détresse respiratoire, et être fatale. En Europe, ces complications sont rares, et touchent généralement les enfants des familles contre les vaccins, ou encore ceux souffrant de pathologies telles que la mucoviscidose, de malformations cardiaques ou d'insuffisance respiratoire.

Comment éviter la propagation de la maladie ?

La bonne attitude à adopter est bien entendu de faire vacciner les enfants, dès l'âge d'un an. C'est par ce biais qu'ils auront le moins de risques. Rappelez également aux plus jeunes l'importance de bien se laver les mains, de se couvrir la bouche quand ils éternuent ou toussent, et d'utiliser des mouchoirs jetables.

Si une personne de votre entourage est concernée par la maladie, pensez à bien nettoyer les objets qu'elle utilise (en particulier les verres, couverts et assiettes), et évitez tout contact physique, en particulier les baisers. Enfin, si vous avez vous-même été touchée par la rougeole, rappelez-vous : il faut attendre au moins cinq jours après la disparition totale des symptômes pour reprendre le travail, sous peine de risquer de contaminer vos collègues.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU