Ces mets que l'on mange vivants (ou presque)

Chargement en cours
Au moment d'être consommées, les huîtres sont toujours vivantes.
Au moment d'être consommées, les huîtres sont toujours vivantes.
1/2
© Adobe Stock, karepa

Laetitia Reboulleau

Si l'idée a de quoi dégoûter certaines personnes, certains aliments se consomment crus... Et vivants ! En France, cette pratique reste très limitée, en vertu des lois qui répriment la cruauté envers les animaux. Cependant, il existe quelques mets qui font exception. Découvrez lesquels.

Les huîtres, aliment vivant populaire

Lorsque l'on pense "aliment vivant", les huîtres se retrouvent bien souvent en première ligne. Pour cause : lorsqu'elles arrivent sur votre table, même si elles ont déjà été ouvertes, elles sont toujours bien en vie. C'est d'ailleurs essentiel, puisque cette vitalité est la preuve de la qualité du mollusque. L'huître reste vivante tout au long de la dégustation, et réagit au contact de la pointe du couteau, du jus du citron ou du vinaigre que vous y versez. Le petit conseil des ostréiculteurs ? Croquer l'huître plutôt que de la gober, afin de la tuer. Sinon, elle peut rester vivante dans l'estomac jusqu'à deux heures et demie.

L'oursin, un fruit de mer qui se consomme vivant

S'il se mange aussi en version cuite (sous forme de purée ou de coulis pour agrémenter des plats), l'oursin se mange également cru, accompagné de jus de citron et d'échalote. Un peu comme les huîtres, en somme. Cela peut d'ailleurs être assez étonnant la première fois, car même une fois la carapace de ce "hérisson de mer" ouverte, ses piquants continuent à bouger, ce qui renforce l'impression de déguster un aliment totalement vivant.

Les insectes comestibles crus ou cuits

Petit à petit, la consommation d'insectes se répand en France, même si c'est toujours quelque chose d'assez marginal. Pourtant, la tendance se fait tout doucement une place : des restaurants qui sont consacrés à ces petites bêtes ont même ouvert leurs portes dans certaines grandes villes. La plupart des insectes se consomment cuits, grillés. Mais certains peuvent malgré tout être dégustés crus. C'est notamment le cas des fourmis et des termites. Selon les adeptes, les premières auraient un petit goût épicé et acidulé qui rappelle celui de la menthe, tandis que les secondes auraient un parfum de bacon. Étonnant, non ?

Autre insecte qui peut se consommer cru : la larve de charançon, rendue célèbre par l'épreuve désormais culte de la dégustation, dans l'émission Koh-Lanta. Il suffit d'arracher la tête de cette petite bête riche en potassium, en calcium et en protéines.

Le fromage casu marzu et ses larves vivantes

Attention, cet aliment demande d'avoir un estomac bien accroché. Le casu marzu est un fromage italien originaire de Sardaigne (que l'on trouve aussi en Corse), réputé pour être infesté de larves vivantes. Ce n'est pas pour rien que son nom signifie tout simplement "fromage pourri". Lors de sa fabrication, des larves de mouches du fromage sont introduites dans la pâte, afin d'entraîner un niveau de fermentation avancé. La texture du fromage devient alors très molle, et les larves apparaissent sous forme de longs vers blancs, d'environ 8mm de long. Certaines personnes les retirent avant de consommer le produit, d'autres mangent tout ensemble. Chacun ses goûts.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU