Comment choisir son poisson sans mordre à l'hameçon ?

Chargement en cours
Pour chaque produit, le poissonnier doit renseigner sur une étiquette le nom du poisson, la zone de capture, le pays d'élevage et enfin le mode de production.
Pour chaque produit, le poissonnier doit renseigner sur une étiquette le nom du poisson, la zone de capture, le pays d'élevage et enfin le mode de production.
1/2
© Adobe Stock, Delphotostock
A lire aussi

Myriam Azoul

L'été est enfin là ! L'occasion de concocter de bons petits plats frais à déguster entre amis ou en famille. Et qui dit fraîcheur, dit aussi produits de la mer. Mais bien choisir son poisson n'est pas toujours chose facile. Voici donc quelques conseils à suivre pour ne plus tomber dans les filets de nos très chers poissonniers.

Avant de scruter votre poisson, scrutez la poissonnerie

Lorsque vous entrez dans une poissonnerie, l'étal se doit d'être recouvert d'une conséquente couche de glace, sans quoi le poisson ne peut être conservé durablement. Chaque produit doit également être correctement renseigné à l'aide d'une étiquette. Vous devez pouvoir y trouver le nom du poisson, la zone de capture, le pays d'élevage et enfin le mode de production.

Des indices à ne pas négliger

Pour vérifier si votre poisson à bien été pêché la veille ou le jour même, et pas quinze jours auparavant, vos yeux seront vos plus fidèles alliés. Il existe en effet plusieurs aspects physiques du poisson qui ne trompent pas. Portez tout d'abord votre attention sur les yeux. Ils devraient normalement être clairs, vifs et brillants. Si vous vous trouvez face à des pupilles noires ou très sombres, il serait judicieux pour votre santé de rebrousser chemin. Les branchies (fentes situées derrière la tête) rouges ou roses sont également des signes de qualité. Après la vision, c'est au tour de votre odorat de faire ses preuves. Hormis la raie, le poisson frais ne dégage pas de fortes odeurs. Si c'est le cas, il serait sûrement temps de changer de poissonnier.

Des spécificités selon les espèces

Si vous préférez les poissons déjà vidés par votre poissonnier, il vous faut observer sa paroi abdominale. Celle-ci se doit d'être claire mais en aucun cas brune ou rouge foncé. Les poissons ronds tels que le bar ou encore la sardine, virent au rouge au niveau de la tête, lorsqu'ils perdent de leur fraîcheur. Attention : pour le rouget barbet, c'est le phénomène inverse qui est observé ! Il va donc perdre sa couleur rougeâtre au fil du temps. Du côté des poissons plats, à l'image de la sole, c'est la présence de taches brunes ou jaunâtres qui doit vous dissuader de sortir votre porte-monnaie.

Quelques conseils pour préserver sa fraîcheur.

Afin de conserver la fraîcheur de votre poisson, il est primordial de l'acheter à la toute fin de vos courses. Il serait également judicieux de vous munir d'une glacière ou d'un sac isotherme afin de pouvoir le transporter sans alterner sa qualité ou son état. Si vous êtes en voiture, déposez votre poisson dans le coffre, à l'ombre, car il y fait plus frais. Une fois à la maison, rangez-le au plus vite dans votre réfrigérateur. Ne vous restera plus qu'à le cuisiner. Pour le reste, bon appétit !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU