Comment faire ses propres tisanes ?

Chargement en cours
Pour soigner le rhume, le coquelicot, l'églantier, le thym ou encore la violette sont très efficaces en tisane.
Pour soigner le rhume, le coquelicot, l'églantier, le thym ou encore la violette sont très efficaces en tisane.
1/2
© Getty Images, PeopleImages
A lire aussi

La rédaction

Boisson chaude de l'hiver par excellence, la tisane est un remède à bien des égards. Apprenez à les faire vous-même pour des recettes sur-mesure !

Petit précis sur la tisane

Cette boisson à base d'eau chaude et de végétaux libère ses principes actifs selon trois types de préparation : infusion, décoction ou macération.

- L'infusion : il s'agit de verser l'eau chaude directement sur les plantes et de laisser infuser quelques minutes.

- Décoction : la décoction permet de mieux conserver les principes actifs des plantes. Mettre le végétal au fond du récipient puis porter une eau à ébullition quelques minutes et boire ainsi un peu plus tard à froid.

- Macération : cela consiste à laisser infuser plusieurs heures le végétal dans de l'eau froide. Ce processus permet d'obtenir des eaux parfumées et même de l'alcool pour créer des liqueurs.

Quel que soit le procédé, le but est d'extraire certains composants pour répondre à diverses problématiques du quotidien : sommeil difficile, problème de digestion, stress...

Ces remèdes naturels sont utilisés depuis la nuit des temps par les hommes. Ainsi, certains peuples tels que les Chinois, les Inuits, ou les Grecs les utilisaient en pharmacopée, y compris en compresse afin de soigner des plaies.

Le jardin, une cuisine à ciel ouvert

Vous ne le savez peut-être pas mais votre jardin regorge de plantes à récolter pour en faire de délicieuses tisanes aux divers bienfaits.

Pour la réalisation des tisanes, nul besoin d'être une professionnelle. Il est préférable de faire appel à des plantes fraîchement cueillies car elles ont une qualité curative supérieure à des tisanes achetées dans le commerce.

Parmi les variétés faciles à trouver dans son jardin il y a :

- Les plantes aromatiques : thym, romarin, laurier...

- Les fleurs ou boutons floraux : lavande, violette, rose, camomille, pâquerettes...

- Les feuilles : ortie, myrtille, sauge, bourrache, chèvrefeuille, menthe...

Comment faire sécher les plantes ?

Pour la phase de cueillette, les plantes doivent être saines et récoltées sans être déchirées. Une fois cueillies, faites-les rapidement sécher car le séchage va conditionner la qualité de la tisane et de ses vertus. Il existe plusieurs techniques de séchage :

- À l'air libre : étalez les plantes sur un torchon ou un papier essuie-tout et laissez-les sécher à l'ombre et au sec pendant une semaine environ.

- Au four : posez-les sur une feuille de papier sulfurisé et faites-les sécher à 140°c environ pendant une heure. Il faut qu'elles soient sèches mais pas brûlées.

Comment les conserver ?

Idéalement, il est important de les garder dans des boîtes hermétiques afin qu'elles ne moisissent pas. Vous pouvez utiliser des pots à confiture par exemple et les mettre à l'abri de la lumière pour éviter les variations de température.

Quelles plantes pour quels maux ?

Pour les maux de l'hiver voici quelques plantes bénéfiques :

- Pour soigner le rhume : le coquelicot, l'églantier, le thym, la violette

- Pour une détox : la bruyère et le bleuet

- Pour apaiser : la mélisse, la camomille, la fleur d'oranger

- Pour digérer : la menthe, le fenouil, la sauge, la verveine

Laissez infuser 5 à 10 minutes en veillant à bien couvrir la théière. Il ne vous reste plus qu'à filtrer les plantes grâce à une passoire et le tour est joué !

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.