Le pain de mie va-t-il détrôner la baguette ?

Chargement en cours
Bientôt la fin du cliché du français et de sa baguette ?
Bientôt la fin du cliché du français et de sa baguette ?
1/2
© Adobe Stock, lorenzo breig

Dominique Lemoine

En France, près de 320 baguettes sont vendues chaque seconde. Mais ce chiffre cache une toute autre réalité. Nous en mangeons beaucoup moins que les années précédentes et ce, au profit du pain de mie.

L'année dernière, le pain de mie a officiellement gagné une bataille face à la baguette. Selon une étude du cabinet spécialisé dans la restauration, Gira Conseil, rendue publique le 20 mars 2018, 1,46 milliard de burgers ont été vendus contre 1,22 milliard de sandwichs jambon-beurre.

Un tournant alimentaire...

Le 4 et 5 avril derniers, et comme chaque année, à l'occasion du salon "Sandwich Snack Show", le Cabinet Gira Conseil, a dressé un bilan de la consommation de pain en France. Cette étude révèle notamment que le pain de mie prend de plus en plus de place dans notre quotidien au détriment de la baguette. Et contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les fast-foods qui en profitent le plus puisque seulement 30% des hamburgers sont vendus en restauration rapide. De plus en plus de magasins spécialisés dans la vente de pain de mie voient également le jour et le nombre de variétés présentes dans les grandes surfaces explose. Cette popularité s'expliquerait par le fait que le burger réunit "quatre produits que l'on consomme énormément en France : le pain, la viande, le fromage et la frite" comme l'explique Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira conseil. Pour Steven Kaplan, universitaire et historien, interviewé pour le site web de Madame Figaro, ce phénomène est en partie dû "à une paresse culturelle, les Français n'ont plus envie de mastiquer, ils veulent du mou."

...qui ne date pas d'hier !

Pourtant, cet engouement n'est pas une surprise. Déjà en 2014, le pain de mie commençait à grignoter le terrain préféré de la baguette et frôlait les 600 millions d'euros de chiffre d'affaire. Cette année-là, Giovanni Palopoli, directeur des opérations de Barilla, propriétaire de la marque Harrys, l'un des deux géants industriels de ce marché, confiait au site Capital.fr leur envie de profiter de ce business florissant en augmentant leur production. "Nous allons investir 47 millions d'euros pour gonfler la production de nos six sites, tous Français, à 150.000 tonnes par an". L'institut d'étude marketing Qualiquanti réalisait, d'octobre à décembre 2015, une enquête sur les nouvelles habitudes de consommations de pain des Français. À la question, "quels types de pain achetez-vous pour votre ou vos enfants ?". Près de 46% des parents interrogés ont choisi le pain de mie contre 35% qui ont préféré répondre la baguette. Un indicateur de la popularité grandissante du pain américain.

Toutefois ce changement de modèle de consommation du pain reste à relativiser, rassure le directeur de Gira Conseil : "Les hamburgers servis dans l'Hexagone ont pris un accent français. Ils sont souvent servis avec des fromages célèbres tels que le roquefort, en lieu et place du cheddar, et même McDonald's, le géant américain des hamburgers, a changé son menu pour s'adapter aux repas français, avec le McCamembert et le McBaguette. Le burger est presque devenu un produit français."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU