Manger seul, une tendance très en vogue

Manger seul, une tendance très en vogue
manger seul
A lire aussi

Bérengère Bézier

Ce n'est pas toujours évident lorsque l'on est seul de sortir et de s'installer à une table de restaurant, au comptoir d'un bistrot ou encore de choisir sciemment de manger seul dans son coin à la cantine de son entreprise. Si pendant longtemps cela a pu être mal vécu par certains, cela devient une véritable tendance et un choix en vogue. A l'étranger, certains restaurants ne s'y sont pas trompés et proposent des tables à une place. Des plateformes ont même été créées pour des réservations en solo. En France, où le repas a une valeur culturelle et sociale placée sous le signe du partage, sommes-nous vraiment prêts à passer le cap ?

Manger en solo, pourquoi ?La première raison que l'on imagine est la plus évidente : "pas le choix, je n'ai personne pour m'accompagner". Pourtant les choses changent. Pourquoi ne pourrait-on pas apprécier un bon repas sans être accompagné ? C'est peut-être une bonne façon de profiter au maximum des saveurs, d'établir plus de contacts avec son environnement ou inversement de se ressourcer, de prendre du recul. En entreprise, c'est plus compliqué. Manger seul est le plus souvent perçu comme un manque de sociabilité, voire comme un manque de savoir-vivre ou de savoir-être. Pourtant quoi de plus normal que d'aspirer certains jours à changer d'air, à prendre plaisir à déjeuner seul.

Un phénomène en forte hausse à l'étrangerLe site OpenTable a publié une étude sur le phénomène. Les chiffres sont parlants : les réservations faites pour une personne sont en augmentation avec + 62% en deux ans, aux États-Unis. Le site confirme que ces nouveaux clients solitaires profitent de chaque opportunité pour découvrir les meilleurs restaurants, savourer, prendre son temps, vivre de nouvelles expériences. C'est en quelque sorte un nouveau passe-temps très tendance. La première initiative en ce domaine avait été lancée en 2013 à Amsterdam où un restaurant éphémère ouvert exclusivement aux personnes seules avait fait un carton. Depuis, la créatrice de ce concept l'a décliné à Londres où elle pense s'implanter durablement. Elle projette également de faire de même dans les capitales européennes et à New-York.

Une mode soutenue par les réseaux sociaux et l'engouement pour la cuisineLa cuisine, on ne l'a jamais autant aimée que sur les réseaux sociaux et sur le net où les blogs fleurissent. Mais pas seulement ! Au-delà des petits plats et du fait-maison, c'est l'image qui s'impose, la photographie culinaire. De quoi inspirer les dîneurs en solo qui décident de plus en plus souvent de partager le plat que l'on vient de leur servir avec le plus grand nombre. Plus il est alléchant, plus il suscite le plaisir gustatif ou celui des yeux, mieux c'est. Cette tendance appelée le "foodporn" s'accorde parfaitement avec celle du "manger seul". C'est finalement le smartphone qui devient l'interlocuteur et le transmetteur d'une partie de ce que nous sommes auprès de nos "suiveurs".

En France, il n'est pas encore évident d'assumer de manger seul par choix. Seul devant son assiette on ne sent pas toujours à l'aise. Pourtant on retrouve sur certains sites américains une sélection des meilleurs restaurants de Paris pour dîner seul. Et tous s'accordent à dire que la culture française, qui plébiscite de faire un bon repas, est plutôt un bon facilitateur. Bien que les hommes soient plus partisans de cette pratique, ne serait-ce pas une bonne idée de temps en temps, afin de déjeuner en paix ?

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU