Pourquoi les saveurs florales sont incontournables en 2018 ?

Chargement en cours
Les fleurs envahissent de plus en plus nos assiettes.
Les fleurs envahissent de plus en plus nos assiettes.
1/2
© Adobe Stock, PamelaJoeMcFarlane
A lire aussi

Marc-Emmanuel Adjou

Ne soyez pas surprise en voyant votre voisin de table au restaurant se faire servir un verre de lait parfumé à la lavande, ou des fleurs de courgette accompagner son dessert. Les saveurs florales garnissent de plus en plus les assiettes.

Sur Instagram, on ne voit qu'eux. De jolis plats élégamment décorés, avec la singularité de comporter des fleurs. Pétales de roses, fleurs d'oranger, de violette ou de courgette... Et non, elles ne font pas qu'office de décoration, mais sont bel et bien destinées à la consommation. Aux États-Unis par exemple, le lavender latte a désormais la cote. Ce lait chaud confectionné avec une cuillère à café de lavande séchée régale autant les papilles qu'il désaltère. Dans nos frontières, il n'est pas rare de retrouver des fleurs comestibles dans des salades. Alors, envie d'ajouter une touche fleurie à vos repas ? C'est le moment ou jamais !

Mangez sain, mangez nature

Certes, il n'est pas nouveau de voir des saveurs florales à table. Infusées, saupoudrées, les fleurs ont toujours servi à la cuisine. Mais un regain d'intérêt les a remises au goût du jour, plébiscitées notamment par la gastronomie française. Pourquoi ? Parce qu'en plus de colorer nos assiettes, les fleurs viennent relever le goût des repas. À cet avantage de poids, vient s'ajouter la grande variété de saveurs comestibles. On en recense environ 250, disponibles à la vente dans la plupart des magasins. L'embarras du choix, tant en matière de coloris, qu'en matière de goût. Car du sucré, au salé en passant par l'acidité, un petit pétale peut faire voyager les sens.

Interrogé par France 2 en août 2017 pour le JT de la chaîne, le chef étoilé Alexandre Mazzia, qui a très vite adopté les fleurs pour ses recettes, explique : "Cela permet surtout aussi d'apporter un équilibre sans faire une cuisine empirique." Un avis que partagent sans doute de nombreux cuisiniers : 150 000 fleurs sont produites pour la consommation chaque semaine, au gré de saison, et le marché, en pleine croissance, évolue de 3% chaque année.

Du sucré au salé

Envie de cuisiner fleuri ? Sachez que vous pouvez adopter sans difficulté les saveurs florales. Vérifiez simplement au préalable que vous ne souffrez par d'une quelconque allergie. Si vous ne supportez pas le pollen, il est préférable de ne pas tenter l'expérience. Par ailleurs, si beaucoup de fleurs sont comestibles, toutes ne le sont pas. Il est important donc de se renseigner quant à la toxicité d'un produit avant toute mise en bouche.

Dans un article publié le 27 mars 2017, le Madame Figaro propose à cet effet une belle sélection de fleurs, bonnes pour la santé à ajouter dans vos plats. Ainsi les fleurs de géranium apporteront des "arômes de rose, de citron, de noisette ou encore de pomme" à vos recettes, tandis que la violette se mariera parfaitement avec les desserts. Plus courant pour les recettes salées, la fleur de courgette, incontournable de la cuisine provençale, "délivre un parfum proche de celui de lacourgette". "On les trouve dès le début du printemps chez les maraîchers", explique le magazine. Et cela tombe bien, puisque la belle saison arrive à grand pas !

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.