Pâtés impériaux
News
17 septembre 2018
Hachis parmentier
News
17 septembre 2018
Gratin Dauphinois
News
17 septembre 2018
Tomates farcies à la viande
News
17 septembre 2018
Jambalaya
News
17 septembre 2018
Tarte au thon
News
17 septembre 2018
Artichaut farci végétarien
News
10 septembre 2018
Salade de quinoa végétarienne
News
10 septembre 2018

Potjiekos d'Afrique du Sud

Potjiekos d'Afrique du Sud©Jaco Wolmarans, iStock

Préparation : 20 minutes
Cuisson : 2 heures
Nombre de personne: 6
Difficulté: Facile
Type de plat: Plat
Coût: €

Ingrédients

1 kg de bœuf à braiser ou à bourguignon3 blancs de poireaux3 gousses d'ail250g de champignons de Paris20 cl de vin rouge1 cube de bouillon de boeuf200g de fromage à la crème6 petites carottes1 patate douce6 oignons grelotsPersil fraisBeurre

recette

Épluchez les poireaux, émincez les blancs et réservez le vert pour une autre utilisation, une soupe par exemple.
Épluchez la patate douce, coupez-la en cubes.
Épluchez les carottes, si elles sont petites laissez-les entières sinon coupez-les en tronçons.
Épluchez les oignons grelots. Épluchez les gousses d'ail et hachez-les.
Coupez les pieds des champignons, rincez-les rapidement. Coupez-les en quatre s'ils sont gros.
Faites chauffer une cocotte avec une belle noix de beurre. Faites fondre les blancs de poireaux avec l'ail haché et les oignons grelots pendant une dizaine de minutes. Répartissez les champignons puis les morceaux de viande. Ajoutez la patate douce et les carottes. Émiettez le bouillon cube de boeuf. Versez le vin et complétez avec de l'eau à hauteur. Salez et poivrez. Couvrez la cocotte et laissez mijoter environ 1 heure et quarante cinq minutes. La viande doit être tendre.
Au moment de servir, ajoutez le fromage à la crème, mélangez et saupoudrez de persil frais ciselé.


Conseil :


Le fromage à la crème est facultatif, vous pouvez le remplacer par une simple cuillère de crème fraîche épaisse. N'hésitez pas à ajouter une pointe de piment pour donner du caractère au plat.

Apolline Arnoud

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU