La superposition vestimentaire : comment rester au chaud avec style ?

Chargement en cours
La modeuse Yasmin Sewell porte sur une longue robe à pois un sweat cropped dont elle laisse dépasser les manches de son pardessus beige, à Paris, le 4 mars 2018.
La modeuse Yasmin Sewell porte sur une longue robe à pois un sweat cropped dont elle laisse dépasser les manches de son pardessus beige, à Paris, le 4 mars 2018.
1/2
© Getty Images, Christian Vierig

Anthony Vincent

Exit la doudoune et le lourd pardessus. Vous pouvez dès maintenant porter quelques pièces de votre garde-robe estivale, à condition de cumuler les couches comme par exemple combiner plusieurs vestes à la fois. Mode d'emploi.

Alors que les premiers rayons de soleil printaniers commencent à pointer le bout de leurs rayons UV, vous voilà tentée d'abandonner manteau et écharpe, vous croyant déjà en été. Seulement, comme le veut le dicton, vous ne devriez sans doute pas vous découvrir d'un fil sous peine de tomber malade. Qu'à cela ne tienne, une météo changeante ne représente qu'une occasion supplémentaire d'exhiber toute l'étendue de votre style appeal en rusant à coups de superpositions. Pour y parvenir, vous devez savamment les doser, sous peine de vite ressembler à un porte-manteau en goguette.

Laisser deviner les couches et la silhouette

Pour éviter l'effet épouvantail, il va donc falloir montrer ce qu'il faut de peau là où il faut tout en dessinant la silhouette à travers les couches. Pour cela, misez tout d'abord sur des couches extra fines et naturelles au contact de la peau comme un t-shirt et une jupe en soie ou un chemisier et un pantalon en toile de coton près du corps. À partir de cette base, vous allez pouvoir ajouter une veste longue comme un trench à porter juste ceinturé pour marquer la taille ou quelque chose de plus court comme un blouson en jean ou un bomber. Entre vos vêtements d'extérieur et ceux directement en contact avec votre peau, c'est là que vous pouvez le plus vous amuser grâce à une chemise à carreaux ou motifs plus ludiques, une surchemise en veau velours façon saharienne, ou même un sweat à capuche, à porter complètement ouvert ou à demi-fermé.

Les plus sages pourront miser sur la superposition classique de la chemise dont le col et les manches dépasseront d'un sage pull à col rond, lui-même surmonté d'un pardessus de mi-saison. Les plus audacieuses pourront miser sur le combo gagnant depuis quelques saisons de la robe à bretelles spaghettis ou bustier dédramatisée pour le jour grâce à un simple t-shirt porté en dessous. Plus sexy, vous pouvez laisser dépasser d'un gros pull douillet la jupe bordée de dentelle d'une robe nuisette, le tout terminé de gros godillots ou d'une paire de baskets.

Ni trop de volume, ni trop de motifs

Peu importe les vêtements, pourvu qu'on puisse deviner les couches et la silhouette afin d'obtenir l'ivresse mode, telle est l'équation stylistique. Ainsi, pensez à roulotter une ou deux fois les manches de votre veste extérieure afin d'en laisser dépasser un bout de la chemise ou du sweat porté en dessous par exemple. Évitez de cumuler plus de 2 pièces à motifs à la fois sous peine de créer une overdose périlleuse pour les yeux. Tenez-vous également éloignée de l'accumulation de volumes XXL et de matières vaporeuses sous peine de tomber dans l'effet bibendum. Préférez en effet cumuler les pièces structurées comme une marinière qui se tient, sous une chemise à carreaux graphiques, surmontée d'un trench bien coupé. Enfin, pour ne pas étouffer la silhouette, pensez à dégager quelques centimètres de peau au niveau des chevilles et des poignets, et le tour est joué.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU