Athleisure : peut-on avoir du style en jogging ?

Athleisure : peut-on avoir du style en jogging ?
La blogueuse Lisa Hahnbueck en jogging à bande latérale, le 20 janvier 2017 à Berlin.

Anthony Vincent

Tendance forte depuis quelques saisons, le survêtement tente une percée dans le vestiaire du quotidien des femmes, bien au-delà du sport.

Au printemps-été 2011, Phoebe Philo réhabilitait le jogging à bande sur le podium de son prescripteur défilé Céline. Preuve de l'intérêt grandissant de tout un chacun pour le bien-être et le sport, la tendance de l'athleisure fait depuis des émules des grandes maisons jusqu'à la grande distribution. Cette fusion des codes du luxe et du sportswear culmine en effet dans le bas de survêtement, aperçu en masse depuis quelques saisons, et est confirmée pour cet automne-hiver 2017-2018 chez Koché, Alexandre Vauthier, Jeremy Scott ou encore Chloé.

Bouffant et resserré à la cheville par un élastique, droit avec une bande latérale contrastée, ou volontiers pattes d'éph avec des boutons pression sur le côté, il réapparaît tel un vestige des années 1990, en accord avec le retour des colliers chokers, des créoles ou des pantalons taille basse.

Jogging esprit smoking

Seulement, l'effet flash-back premier degré reste à proscrire. En effet, quitte à s'essayer à cette tendance particulièrement risquée, mieux vaut chercher du côté des marques de mode que dans les boutiques de sport, pour dénicher un modèle repensé. Ceux avec une bande latérale esprit smoking s'affirment comme les plus élégants et faciles à mixer avec des pièces du quotidien. Afin d'éviter d'être confondue avec une joggeuse du dimanche égarée au bureau, veillez à l'associer à des pièces sophistiquées telles qu'un chemisier en soie, un pull col rond et un blazer, et des derbies, des mocassins ou des mules plates côté soulier.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU