Ces looks de Diana Spencer qui ont fait scandale

Ces looks de Diana Spencer qui ont fait scandale
Lady Di en robe Christina Stambolian, baptisée plus tard "la robe de la vengeance", à Londres, en juin 1994.

Hélène Garçon

Au fil du naufrage de son mariage avec le prince Charles, Lady Di abandonne petit à petit son style de jeune fille en fleur pour des looks sexy en diable, un brin provocateurs. À l'occasion des 20 ans de sa disparition, retour sur ses looks qui ont fait scandale.

Surnommée "Shy Di" (Timide Di en anglais) quand elle épouse le prince Charles en 1981, Lady Di sort peu à peu de sa coquille se servant de la mode pour faire passer des messages et défendre des causes qui lui tiennent à coeur. Elle n'hésite pas à provoquer la famille royale en portant du noir ailleurs qu'à des obsèques, ou en refusant de porter des gants pour être plus proche des gens. Elle adopte même le look androgyne en portant le costume d'homme assorti d'un noeud papillon.

La robe de la vengeance

Lors d'une soirée de gala en 1994, Lady Diana, alors séparée du prince Charles qui venait d'annoncer sa relation adultérine avec Camilla Parker-Bowles, fait une arrivée très remarquée. Vêtue d'une petite robe noire qui dénudait ses épaules et dévoilait ses courbes, la jeune femme célibataire apparaît rayonnante. Cette robe, baptisée plus tard "la robe de la vengeance", marque la transformation de la princesse jadis timide en une bête de mode pleine d'assurance.

Une nuisette en robe de soirée

Exit les pulls jacquard, les jupes sous le genou et les cols pelle à tarte. En 1996, la mère de William et Harry s'est muée en un resplendissant papillon, dont le sex-appeal est plus que jamais assumé. C'est ainsi que Lady Di arrive au Gala du Met en 1996 avec une robe bleu nuit façon nuisette, signée Dior. Inspirée de la lingerie, cette tenue sulfureuse avait alors fait beaucoup jaser en Angleterre où le dress code de la famille royale prône depuis toujours la pudeur et la discrétion.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU