Comment adopter le pantalon fluide ?

Comment adopter le pantalon fluide ?
Street style aux abords du défilé Dior Printemps-Été 2018 au musée Rodin à Paris, le 26 septembre 2017.

Azza Kamaria

Quelle longueur, quel motif, quelle forme ? Sous ses airs de pièce décontractée, le pantalon fluide a aussi ses petites conditions à respecter pour être au top.

Choisir et porter un pantalon fluide ne sont pas des choses qu'il faut prendre à la légère. Car oui, il était impossible qu'un vêtement soit aussi confortable et pratique sans qu'il ne soit accompagné de quelques conseils d'utilisation.

La bonne forme pour la bonne morphologie

L'erreur la plus commune en matière de pantalon fluide est de se tromper sur sa longueur. C'est pourquoi il est essentiel de trouver le juste-milieu entre l'effet serpillière (à moins que ce soit un choix technique pour faire son ménage en même temps) et le bout de cheville apparent. Lorsque vous êtes dans une cabine d'essayage, essayez le pantalon avec vos chaussures pour calibrer tout ça.

Pour ce qui est de la forme du pantalon, elle doit être choisie en fonction de la morphologie. Si vous avez une morphologie en H ("ma chériiee" comme dirait Cristina Cordula), optez pour un pantalon taille haute avec une ceinture intégrée qui marque la taille. Si vous êtes plutôt ronde, foncez sur les pantalons fluides marqués à la taille et évasés aux jambes. Si vous êtes plutôt fine, vous pouvez porter n'importe quelle forme à condition de bien choisir votre haut.

Le bon haut

Quand un pantalon est plus large, il est essentiel d'équilibrer la silhouette avec un haut plus cintré qui marque la taille. Cette technique permettra d'affiner le haut du corps. Si vous n'êtes pas à l'aise à l'idée de porter un haut près du corps, optez plutôt pour une fine ceinture à la taille.

 

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU