Comment le football est-il devenu la nouvelle coqueluche de la mode ?

Comment le football est-il devenu la nouvelle coqueluche de la mode ?

Défilé Koché printemps-été 2018, à Paris le 26 septembre 2017.

A lire aussi

Anthony Vincent

Après en avoir toujours été disqualifié, le sport le plus populaire du monde se voit aujourd'hui courtisé par les grands noms du luxe, et bientôt les enseignes de masse. Décryptage d'un basculement.

Si David Beckham est devenu l'archétype du métrosexuel adoré par les marques, difficile de trouver un joueur de football français autant apprécié par le milieu de la mode nationale. Et pour cause : la capitale de la haute couture a longtemps dressé un carton rouge face à ce sport jugé trop populaire pour être en vogue.

Du Qatar à Orelsan, en passant par Vuitton

Mais depuis que le Qatar a racheté le PSG en 2011, les loges du Parc des Princes sont devenues the place to be pour la faune mode. En mai 2016, Olivier Rousteing, directeur artistique de Balmain, annonçait sa collaboration bling et sport avec Nike, inspiré du football. En juillet, le club a ouvert LA Galerie by PSG, à Los Angeles, un concept-store branché bourré de produits dérivés rapidement sold out. Et le mois suivant, les joueurs parisiens se dévoilaient rhabillés par Hugo Boss pour toutes leurs sorties officielles.

Côté podium, Louis Vuitton a lancé des imprimés futebol par l'artiste brésilien Aldemir Martins pour sa Croisière 2017, et le label pointu Koché a fait défiler des maillots du PSG façon robe de soirée gansée de dentelle pour sa collection printemps-été 2018. Plus accessible, le rappeur Orelsan, sous sa marque Avnier, vend depuis le 23 novembre 2017 avec Umbro des détournements du maillot du SM de Caen. Réhabilitée par le luxe, la tendance foot s'affirme ainsi comme l'anti-mainstream américain, une contre-culture qu'on va s'arracher des stades aux pavés.

 
1 commentaire - Comment le football est-il devenu la nouvelle coqueluche de la mode ?
  • avatar
    sandra31 -

    C'est Pourtant facile à piger

    Foot = fric + produits dérivés
    Produits dérivés = mode
    mode = fringues de marque
    Fringues de marque = fric
    et retour à la case départ !!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]