Comment prendre soin de son pull en cachemire ?

Comment prendre soin de son pull en cachemire ?
Pour commencer, il ne faut pas lésiner sur la qualité.

Anthony Vincent

Pour bien entretenir votre pull, il faut d'abord bien le choisir. Si l'on observe depuis quelques années une chute des prix pour cette laine issue de la toison de chèvres asiatiques, c'est parfois en dépit de la qualité.

En magasin, on évite de piocher un pull déjà très doux, signe de fibres courtes et duveteuses qui s'useront rapidement. Méfiez-vous aussi des cachemires en dessous de 90 euros hors soldes et promotions, souvent synonymes d'une matière première de piètre qualité et/ou de mauvaises conditions de travail pour les ouvriers qui l'ont transformée. Plus il y a de fils, plus le pull sera chaud et solide, mais aussi coûteux. Les teintes les plus sombres correspondent aux plus agressives, donc il vaut mieux choisir des teintes crème, beige, camel, ou pastels.

Lavage, séchage et bouloches

À la maison, privilégiez le programme "main" ou "délicat" de votre machine à laver, dont les mouvements seront doux et réguliers, à froid (sous peine de voir sa maille feutrer dès 30°C), avec une lessive spéciale laine et soie. Glissez quelques gouttes de vinaigre blanc lors du rinçage pour rendre votre pull plus brillant.

Après un court essorage à 400 tours maximum, faites sécher votre pull à plat sur une serviette propre pour ne pas le déformer. Un lavage tous les 4 à 6 ports préviendra l'apparition de bouloches. Débarrassez-vous de celles-ci à l'aide d'un rasoir ou peigne anti-bouloche, ou mieux à la main en guise de séance de méditation.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.