Johnny Hallyday, l'élégance rock à la française

Johnny Hallyday, l'élégance rock à la française
Johnny Hallyday prend la pose en 1970.

Anthony Vincent

À la ville comme à la scène, le plus gros vendeur de disque français s'est illustré autant par sa musique que par son allure, indissociables.

En près de soixante ans de carrière, la légende du rock a brillé par la fidélité à son style rock, reflet de sa musique. Icône des années yé-yé dans les années 1960, il fait d'abord la part belle aux amples blouses à volants bohèmes, multiplie les colliers sautoirs grigris, et ose le pantalon flare moulant où il faut. Pendant la Beatlemania, il s'essaie un temps à la veste militaire et au chelsea boots, avant de s'adonner à sa principale source d'inspiration, Elvis Presley .

Sex symbol immuable

Comme le King, il porte à partir des années 1970 un teddy et des blue jeans façon étudiant américain en ville, et enfile sur scène des tenues de cow-boy composées de chemise à plastron et santiags, ou des blousons et des pantalons en cuir ajustés, et même quelques costumes lamés qui confirment son érection au rang de sex symbol.

Grand amateur de vitesse, ce féru de moto particulièrement fan de Harley-Davidson s'amourache également de perfectos et autres gimmicks mode digne des Hells Angels, ce mythique club de motards californiens. Il se pique également de quelques références à la culture amérindienne, comme des bijoux sertis de turquoise ou des vestes en daim à franges.

Longtemps, l'idole des jeunes a ainsi maintenu une permanence stylistique, qui a presque failli nous faire croire que Johnny Hallyday était immortel.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU