L'association Peta devient actionnaire chez Prada pour défendre les autruches

Chargement en cours
Des sacs en peau d'autruche ont défilé pour la collection automne-hiver 2015-2016 de Prada, lors de la Fashion Week.
Des sacs en peau d'autruche ont défilé pour la collection automne-hiver 2015-2016 de Prada, lors de la Fashion Week.
1/2
© Pixelformula, Défilé Automne-Hiver 2015-2016 Prada
A lire aussi

Hélène Garçon

À la suite d'une vidéo publiée sur Youtube en février dernier, intitulée "Les autruches tuées pour les sacs Hermès et Prada" dans laquelle on assiste à l'abattage de ces volatiles de manière extrêmement violente, l'association PETA (Pour une Ethique dans le Traitement des Animaux) qui lutte notamment contre la vente de produits en peau d'autruche, a montré qu'elle avait plus d'un tour dans son sac. L'organisme de défense des animaux est en effet devenu actionnaire de la marque d'accessoires de mode Prada. Non pas que l'association porte le moindre intérêt aux dernières tendances, mais elle se soucie particulièrement du sort réservé aux autruches, dont la peau est utilisée pour produire des sacs à main de luxe.

L'association a annoncé sa prise d'intérêts dans la maison italienne afin d'être présente lors des assemblées générales et pour réclamer la fin de "la vente de tous les produits en peau exotique", comme le souligne le communiqué de presse de l'ONG, qui n'a pas précisé combien d'actions elle avait acquise. "Peta USA est en train de porter la lutte contre la cruauté (faite aux animaux) dans les salles de réunion de Prada, où elle pourra demander à l'entreprise d'éliminer définitivement les sacs en cuir d'autruche", un choix motivé par "une enquête ayant dévoilé que des autruches de seulement un an étaient tuées à l'électrochoc, et égorgées pour des sacs de luxe", comme l'explique la vice-présidente exécutive de l'organisation, Tracy Reiman, dans le dit communiqué.

Ce n'est pas la première fois que la Peta part en croisade contre les maisons de luxe. En juin dernier, l'association a également acheté des actions de la maison Hermès afin de stopper la production du célèbre sac Birkin, modèle en peau de crocodile. Par ces démarches, l'association Peta compte bien faire sortir la tête du sable aux maisons de luxe et à leurs clients qui pratiquent depuis des années, hélas, la politique de l'autruche !

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.