L'extrême maigreur des mannequins désormais pénalisée

L'extrême maigreur des mannequins désormais pénalisée
La "loi mannequin" sera effective dès ce samedi 6 mai 2017.

Hélène Demarly

Deux décrets permettant l'entrée en vigueur de deux "amendements mannequins" viennent tout juste d'être publiés au journal officiel. Un annonce positive pour lutter enfin contre la maigreur dans la mode.

Plus personne n'y croyait, et pourtant, à deux jours de l'élection présidentielle, la fameuse loi mannequin voulue par Marisol Touraine va enfin être appliquée. Désormais, les mannequins devront fournir un certificat médical attestant qu'elles ne sont pas trop maigres. Si leurs agences ou les marques ne respectent pas cette obligation - applicable immédiatement -, elles seront passibles de six mois de prison et de 75 000 euros d'amende.

La mention "photo retouchée" obligatoire

Autre nouveauté mise en place à partir du 1er octobre 2017. "Il sera obligatoire d'accompagner les photographies à usage commercial de la mention photographie retouchée lorsque l'apparence corporelle des mannequins a été modifiée par un logiciel de traitement d'image, pour affiner ou épaissir leur silhouette", écrit le ministère de la Santé dans un communiqué publié vendredi 5 mai.

Un décret qui veut lutter contre l'anorexie dans le milieu de la mode, mais aussi chez les jeunes filles. "L'exposition à des images normatives et non réalistes du corps entraîne un sentiment d'autodépréciation et une mauvaise estime de soi pouvant avoir un impact sur les comportements de santé", explique le ministère. Cependant, l'obligation de la mention "photo retouchée" ne s'applique qu'aux publicités et non aux séries de photos publiées dans la presse.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU