Le shopping aussi extasiant que le sexe ?

Le shopping aussi extasiant que le sexe ?
Se laisser aller à son inspiration lors d'une virée shopping permettrait de ressentir une euphorie semblable au sexe.

Anthony Vincent

D'après une surprenante étude britannique, une virée pour faire des emplettes procure autant de plaisir qu'une partie de jambes en l'air chez certaines personnes.

Si le lèche-vitrine peut s'avérer particulièrement frustrant, l'acte d'achat, lui, sait nous faire vibrer de l'intérieur. Un plaisir qui serait même comparable au sexe d'après une étude réalisée par les experts de la société multimédia britannique Myndplay. Comme le rapporte le tabloïd anglais The Sun, ils ont observé par le biais de l'électroencéphalographie les ondes cérébrales Gamma, c'est-à-dire celles liées à la créativité et au plaisir extrême, de différents acheteurs.

Ils en ont ressorti deux profils types : celui des clients "inspirés" et celui des "copieurs" qui ne font que se conformer. Parmi la première catégorie, 84% ressentent un pic d'euphorie au moment du passage à la caisse, semblable au plaisir procuré par des rapports sexuels. En revanche, dans la catégorie des "copieurs", les experts ont constaté une fatigue mentale en croissance d'environ 30% toutes les dix minutes. Pour plus de plaisir, il faudrait donc se laisser totalement aller.

Acheteurs compulsifs nés ?

Des résultats à mettre en perspective avec une analyse plus sérieuse publiée dans l'American economic review en 2007 et menée par le neuroéconomiste Paul Glimcher de l'Université de New York. Celui-ci notait une différence biologique entre le cerveau des personnes habituées à épargner, et celui des personnes promptes à dépenser. Autrement dit, on pourrait être née pour être prédisposée à savoir résister à la tentation, ou née pour finir accro au shopping.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU