Les dangers du soutien-gorge adhésif pour la peau

Les dangers du soutien-gorge adhésif pour la peau
Un soutien-gorge adhésif fait fureur sur le net, mais ne fait pas l'unanimité.

Hélène Garçon

Alors que la publicité d'un soutien-gorge adhésif push up tourne en boucle sur les réseaux sociaux, l'une des utilisatrices a affirmé que ce produit miracle lui avait brûlé la peau, photos à l'appui.

Impossible d'y échapper sur Instagram ou même sur Facebook : le soutien-gorge adhésif, qui se fixe sur la poitrine à l'aide de bandes autocollantes et qui se serre avec un laçage pour un décolleté effet "wahou" est devenu une véritable star du web. Alors que les vidéos promotionnelles de cet article de lingerie soi-disant "magique" continuent d'inonder les fils d'actualité, l'une de ses utilisatrices, une Américaine du nom de Jami Catherine Moran Jessop, a raconté sa mésaventure avec l'un de ces soutiens-gorge sans bretelles de la marque Tindell, acheté sur Amazon.

Dans son post, publié le 15 juin 2017 sur Facebook, la jeune femme explique avoir eu d'énormes difficultés à le retirer, à tel point qu'il lui a littéralement brûlé la peau. "Je n'ai jamais eu aussi mal de toute ma vie", rapporte la jeune Américaine dans son message, illustré de quelques photos montrant ses seins meurtris. "C'était collé à ma poitrine. N'achetez PAS ce produit !" avertit-elle dans son post, partagé plus de 67000 fois. Pas sûr qu'après avoir vu cela, les internautes continuent de se ruer sur ce produit.

Un soutien-gorge qui se fait remonter les bretelles

D'autant plus que l'efficacité de ce soutien-gorge n'est pas à la hauteur de sa réputation à en croire le site BuzzFeed, qui l'a fait essayer à plusieurs femmes. Verdict : le soutien-gorge ne convient pas à toutes les tailles de poitrine, et ne tient que très moyennement. Mieux vaut donc laisser aux oubliettes ce soutien-gorge adhésif, et ressortir vos bons vieux push up à bretelles, certes moins esthétiques, mais moins dangereux pour la santé !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU