Les hommes "enceints" font le show à la Fashion Week de Londres

Les hommes "enceints" font le show à la Fashion Week de Londres
L'homme enceint de Xander Zhou à la Fashion Week de Londres, le 10 juin 2018.

Azza Kamaria

La mode n'aura décidément jamais fini de nous surprendre. Dans le cadre de la Fashion Week homme qui se tient actuellement à Londres, le créateur chinois Xander Zhou a décidé de faire défiler des hommes "enceints". Un choix surprenant.

La Fashion Week de Londres a trouvé ses stars cette année : les hommes "enceints". Dimanche 10 juin 2018, le créateur chinois Xander Zhou a présenté sa collection printemps/été 2019 inspirée de sa propre vision du futur : un monde où les hommes et les femmes seraient égaux en matière de droits et de génétique, à tel point que ces messieurs seraient capables de porter un enfant.

Lors de ce show, certains mannequins hommes arboraient un faux ventre en plastique. Pour que tout le monde comprenne le message, le designer a pris soin de faire porter à l'un d'eux un t-shirt sur lequel on peut lire "New World Baby" tandis qu'un autre a défilé en se tenant le ventre à la manière d'une femme enceinte.

Sur son compte Instagram, la marque a posté une des photos du défilé accompagnée du message : "Nous sommes prêts à accueillir les grossesses masculines du futur".

Des vêtements simples

Bien que le message soit fort, les vêtements, eux, restent très simples et minimalistes avec une collection composée de pantalons et de vestes en jean, de chemises et de cravates.

Dans une interview accordée au média américain Women's Wear Daily, le créateur s'est confié sur la complexité d'un tel parti pris. "Si vous voulez vous la jouer futuriste, c'est facile d'aller dans les extrêmes, avec beaucoup de touches métalliques et tous ces clichés. Le challenge est plus grand quand vous créez quelque chose de portable mais avec de petites touches futuristes. J'ai mis beaucoup de personnages d'extraterrestres dans des tenues vraiment banales, et c'est ce contraste qui les rend encore plus irréels", a-t-il expliqué.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU