Les robes les plus chères des tapis rouges

Les robes les plus chères des tapis rouges
Lupita Nyong'o à la 87e cérémonie des Oscars à Hollywood le 22 février 2015.

Anthony Vincent

Pour arpenter les événements les plus prestigieux du monde du cinéma, les actrices font souvent appel à des créations aussi exubérantes qu'onéreuses, qui se revendent généralement à prix d'or aux ventes aux enchères.

Mode et cinéma ont toujours fait bon ménage. Les créateurs se battent pour habiller les actrices les plus en vue du moment lors d'événements tels que les Oscars, véritable vitrine de la créativité des stylistes. Les comédiennes y trouvent également leur compte puisque cela leur permet de se faire remarquer médiatiquement, voire de devenir l'égérie de marques pour arrondir leurs fins de mois.

Ainsi, Cate Blanchett, égérie du parfum Si de Giorgio Armani, s'est naturellement présentée dans une robe du créateur italien aux Oscars de 2007. Entièrement rebrodé de cristaux Swarovski, ce fourreau façon cotte de mailles haute couture est estimé à 200 000 dollars (environ 170 000 euros), révèle le Harper's Bazaar anglais. En 2014 pour la même occasion, l'actrice australienne s'est légèrement assagie, en se contentant de quelques cristaux constellant une création évanescente Armani Privé à 100 000 dollars (85 000 euros).

Nicole Kidman, payée 2 millions de dollars pour porter une robe

Entre temps, Lupita Nyong'o s'est également illustrée aux Oscars de 2012 dans une robe entièrement composée de perles de culture qu'elle a imaginé à quatre mains avec Francisco Costa, alors directeur artistique de Calvin Klein, pour 150 000 dollars (128 000 euros).

Une bagatelle quand on pense à la robe de Nicole Kidman aux Oscars de 1997. Une création près du corps jaune chartreuse rebrodée de chinoiseries façon qipao, imaginée par John Galliano, à la tête de la direction de Christian Dior haute couture. Toujours d'après le Harper's Bazaar anglais, la marque aurait payé l'actrice 2 millions de dollars (1,7 millions d'euros) pour qu'elle la porte.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU