Quand les chaussettes fantaisie nous font du pied

Quand les chaussettes fantaisie nous font du pied
Une modeuse en marge de la Paris Fashion Week, le 3 mars 2017.
A lire aussi

Anthony Vincent

Longtemps négligée, la chaussette s'affiche désormais comme la pierre angulaire d'un look réussi. Cet hiver, on la choisit colorée, à motifs, voire brillante pour faire de chaque pas un parti pris stylistique.

Depuis quelques saisons, modeuses et créateurs s'accordent à trouver de bon ton de porter des chaussures à talons avec des chaussettes plus qu'apparentes. Pis, elles se doivent même d'être bien voyantes, bling à souhait, voire à gros logos. Si les plus excentriques ont osé porter des modèles siglés Adidas, pile dans la tendance du sportswear, et que Rihanna a tenté les bas de contention blancs entièrement brodés de strass formant les doubles G de la marque Gucci vendus à 1 340 dollars, ce mauvais goût assumé peine à faire mouche.

En revanche, les plus élégantes ont su confirmer l'essai en jetant leur dévolu sur des chaussettes à carreaux surannés mais colorés, motifs floraux psychés, ou en lurex métallisé. L'enjeu consistant surtout à les porter à ce qui devrait tenir du parfait contre-emploi, aujourd'hui entré en odeur de sainteté : des claquettes, des mules ouvertes ou encore des sandales haut perchées.

Pour adopter cette tendance de la chaussette exhibitionniste, commencez par investir dans des modèles de qualité et décalés : motifs géométriques ou floraux, à paillettes ou en lurex, et surtout colorés. Si elles iront bien sûr avec toutes vos chaussures, à condition d'éviter le ton-sur-ton, pensez à les dévoiler en jupe ou en pantalon ⅞ pour que vos pas résonnent comme un parti pris.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU