Qui est Inès Rau, la première mannequin transgenre Playmate de Playboy ?

Qui est Inès Rau, la première mannequin transgenre Playmate de Playboy ?
Inès Rau à la soirée des 95 ans du magazine Vogue, à Paris, le 3 octobre 2015.

Anthony Vincent

Désignée "Playmate du mois" de novembre 2017 par le magazine de charme américain, elle peut dorénavant arborer la célèbre coiffe aux oreilles de lapin. C'est la première fois qu'une personne transgenre a le droit à cette insigne réservée aux sex-symbols.

Il aura fallu attendre 2010. Ce n'est que depuis cette année charnière que les transsexuels ne sont plus considérés comme des malades mentaux en France. Entre 40 000 et 60 000 personnes seraient ainsi concernées dans l'Hexagone, d'après des estimations d'associations. Parmi elles, Inès Rau a dû se sentir soulagée.

Consécration d'un sex-symbol

Aujourd'hui âgée de 26 ans, la jeune femme est née en 1990 avec un sexe biologique qui ne correspondait pas à son identité de genre. Elle a commencé à prendre des hormones en cachette de ses parents dès 16 ans, avant de faire le grand saut du processus de réassignation à sa majorité. Après avoir convolé comme danseuse, son rêve d'enfance, au côté de David Guetta, elle se voit repérée par une agence de mannequin qui l'embauche sans savoir sa transidentité. Elle s'envole alors à New York et pose notamment pour Vogue et Balmain.

Après avoir lu et relu un livre de Caroline "Tula" Cossey, première femme trans a avoir posé dans Playboy en 1991, Inès Rau se décide à faire son coming-out et pose pour le magazine de charme à son tour en 2014. Pour le numéro de novembre 2017, elle obtient l'honneur d'être la "Playmate du mois", titre réservé aux pages du milieu, soit la consécration d'un sex-symbol. Si cette décision a choqué de nombreux lecteurs, le magazine assume et affirme sa volonté de se ranger "du bon côté de l'histoire".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU