Alain Delon : sa décision choc pour reposer auprès de son chien après sa mort

Alain Delon : sa décision choc pour reposer auprès de son chien après sa mort
Alain Delon au meeting d'Alain Juppé au Zénith à Paris, le 14 novembre 2016.

Hélène Demarly

La star du cinéma français a confié à Paris Match qu'il piquerait son chien le moment venu, pour qu'il parte avec lui.

Dans les colonnes de Paris Match (édition du 18 janvier 2018), Alain Delon raconte son amour des bêtes et surtout des chiens, qui l'ont accompagné toute sa vie. Avec son dernier, Loubo, "un berger malinois âgé de trois ans", il entretient "une relation particulière" ainsi qu'il l'explique : "Il m'agace parce qu'il ne veut pas monter les escaliers et, du coup, je ne dors pas avec lui, mais ça viendra. Il a son caractère, il n'aime pas tout le monde. Il me manque quand je ne suis pas avec lui."

Son "chien de fin de vie"

Une relation si fusionnelle que l'acteur de 82 ans, qui dit aimer sa bête "comme un enfant", refuse que Loubo - "son chien de fin de vie", comme il l'appelle - lui survive. "S'il devait mourir avant moi, ce que j'espère, je n'en pren­drai pas d'autre", commence-t-il avant d'affirmer : "Si je meurs avant lui, je deman­de­rai au vétérinaire qu'on parte ensemble. Il le piquera afin qu'il meure dans mes bras. Je préfère ça plutôt que de savoir qu'il se laissera mourir sur ma tombe avec tant de souffrance."

Enterré au milieu de ses 35 animaux

L'ancien compagnon de Mireille Darc a eu au cours de sa vie 50 chiens dont 35 d'entre eux sont enterrés dans sa propriété de Douchy, dans le Loiret. En 2013 au Parisien, il avait affirmé : "C'est toute ma vie. Les couples sont ensemble, chacun a sa pierre. Aujourd'hui, je peux le dire, j'ai obtenu l'autorisation d'être enterré dans ma chapelle, au milieu de mes chiens."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU