Amy Winehouse, atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette ? Sa mère parle !

Amy Winehouse, atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette ? Sa mère parle !
Amy Winehouse
A lire aussi

Fabien Gallet

Voilà déjà quatre ans que la chanteuse britannique est décédée à l'âge de 27 ans, le 23 juillet 2011, des suites d'une overdose d'alcool. Amy Winehouse tentait alors depuis plusieurs années de venir à bout des ses addictions à la drogue et à la boisson. Malheureusement, le sort en a voulu autrement. Aujourd'hui, la mère de l'artiste revient sur cette disparition traumatisante mais aussi sur les travers et les troubles psychologiques de sa fille. En effet, d'après Janis Winehouse, l'interprète du titre Rehab souffrait d'un souci neurologique important.

Ce n'est pas la première fois que la mère d'Amy Winehouse évoque les problèmes rencontrés par sa fille. Dans son livre, Loving Amy, A mother's story, paru en version originale en septembre dernier, et dont une version française verra le jour le 12 janvier prochain, elle abordait de beaux souvenirs mais également la descente aux enfers de la chanteuse.

Le 1er janvier 2016, pour le magazine People, la mère de la superstar de la saoul s'est confiée un petit peu plus sur les démons de cette dernière. "Elle n'était plus la Amy que je connaissais, qui a grandi près de moi, et c'est ça qui était horrible. C'est la dépendance qui l'a changée", révèle-t-elle avant d'ajouter s'être sentie "démunie" face à la dépendance de sa fille. "Vous voulez être là mais vous êtes limité sur ce que vous pouvez faire, avoue-t-elle. Mais j'étais toujours là pour elle, je l'écoutais, elle pouvait me téléphoner et nous pouvions parler".

Outre ses diverses addictions, Janis Winehouse, 60 ans, a livré une autre révélation, bien plus surprenante : sa fille aurait souffert de troubles neurologiques. Selon elle, cette dernière "injuriait à tout bout de champ et de manière incontrôlable". Elle "avait sans doute le syndrome de Gilles de la Tourette", explique sa maman au magazine. Une maladie qui touche les neurones et qui développe entre autres, chez les sujets concernés, des tics verbaux comme des insultes et des cris.

Quatre ans après sa disparition, Amy Winehouse et sa voix reconnaissable entre mille, reste toujours une grande figure de la musique.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU