Andy Murray rend un bel hommage à Amelie Mauresmo

Andy Murray rend un bel hommage à Amelie Mauresmo
Andy Murray et Amelie Mauresmo.

Roxane Centola

Alors qu'il est en plein tournoi de Roland-Garros, Andy Murray a rendu un poignant hommage à sa coach, Amélie Mauresmo, dans un long message publié dans L'Equipe ainsi que sur son site officiel. Il faut dire que la tenniswoman française attend un heureux événement et pourrait bien mettre fin à sa collaboration avec le numéro 3 mondial dans les prochaines semaines. Le duo pourrait donc être en train de partager ses derniers beaux moments de sport avant plusieurs mois.

C'est donc avec émotion mais surtout admiration que Andy Murray parle d'Amélie Mauresmo et de féminisme dans une chronique pour L'Equipe. On peut notamment lire : "Je savais que travailler aux côtés d'Amelie Mauresmo ferait jaser. La raison de cela, c'est que très peu de joueurs avant moi ont travaillé avec un coach féminin. J'ai réalisé que cela allait créer des suspicions, de la méfiance, et même des commentaires négatifs. Par contre, je n'avais pas réalisé que c'est Amélie qui allait se retrouver face à de telles critiques et préjugés. Ce qui est incroyable c'est qu'elle ait été mise en cause à chaque fois que j'ai perdu, ce que mes anciens coachs n'ont jamais expérimenté. Ce n'était pas juste. J'ai eu un mauvais départ la saison dernière et les choses ne se sont améliorées que depuis qu'Amélie est arrivée. J'étais classé 11ème en septembre 2014 et maintenant je suis à la troisième place - les résultats parlent d'eux-mêmes".

"Est-ce que je suis devenu un féministe ? Et bien, si être un féministe veut dire se battre pour qu'une femme soit autant respectée qu'un homme, alors oui je suppose que je le suis. (...) J'ai commencé le tennis grâce à ma mère. J'ai toujours eu une relation particulière avec mes grands-mères. J'ai toujours été entouré par des femmes. Je trouve que c'est plus facile de leur parler et de se confier. C'est une honte qu'il n'y ait pas plus de coachs féminins. J'espère que cela va changer, même si ce n'est pas la raison pour laquelle j'ai choisi Amélie. Choisir un coach féminin peut ne pas être la bonne solution pour certains, mais ça ne ferait de mal à personne d'être un peu plus ouvert d'esprit", ajoute-t-il.

Un beau message et un témoignage émouvant et féministe de la part du joueur, qui est visiblement heureux d'avoir pu partager et progresser aux côtés d'Amélie Mauresmo. On croise d'ailleurs les doigts pour qu'il remporte la coupe à Roland-Garros.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU