Arthur : l'antisémitisme l'a poussé à quitter la France

Arthur : l'antisémitisme l'a poussé à quitter la France
Arthur en marge de la 10e cérémonie des Gérard de la Télévision à Paris, le 30 mai 2016.
A lire aussi

Fabien Gallet

Dans le magazine Technikart, en kiosque jeudi 4 mai, Arthur est revenu sur les raisons qui l'ont poussé à quitter la France il y a quelques années.

L'animateur de TF1 a profité d'une interview accordée à Technikart à l'occasion de son retour à la radio, sur Ouï FM, pour évoquer l'antisémitisme dont il a été victime au cours de sa carrière. Il a notamment rebondi sur certains propos de Dieudonné, lequel avait déclaré au magazine The Source en 2003 : "Il faut savoir qu'Arthur avec sa société de production finance de manière très active l'armée israélienne qui n'hésite pas à tuer des enfants palestiniens."

"Je ne voulais plus sortir de chez moi"

L'animateur avait alors vécu un vrai "cauchemar". "Je me retrouvais à jouer dans des théâtres avec 300 mecs devant brandissant des banderoles avec des enfants ensanglantés dessus", a-t-il confié avant d'expliquer : "L'antisémitisme, je le vivais, avant, par le courrier que je recevais. Jusque-là c'était anonyme. Mais là, c'était la première fois que je vivais l'antisémitisme physiquement." Une situation qu'Arthur a difficilement supporté. "Je ne voulais plus sortir de chez moi, j'ai commencé à flipper... C'est à partir de là que j'ai commencé à vivre à l'étranger", a-t-il précisé.

C'est donc en Belgique, puis aux États-Unis, que l'animateur et humoriste s'est exilé, avant de revenir en France il y a "un an et demi". "J'ai passé deux ans à Los Angeles en y faisant des allers-retours avant de m'installer à New York pour essayer de vendre des émissions aux Américains", a conclu celui qui s'est d'ailleurs récemment défendu d'avoir cédé à l'évasion fiscale.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU