Béatrice Dalle et la drogue : "J'ai tout testé"

Béatrice Dalle et la drogue : "J'ai tout testé"
Béatrice Dalle lors du Festival du Film Francophone d'Angoulême, le 29 août 2015.

Fabien Gallet

Pour le journal Libération, Béatrice Dalle est revenue sur sa vie d'excès. L'actrice de 52 ans a notamment évoqué son rapport aux drogues.

"Je suis prête à tout expérimenter, sinon la vie m'ennuie", explique de but en blanc l'actrice révélée dans le film "37°2 le matin" dans un entretien croisé avec le linguiste Claude Hagège publié dans le journal Libération, le 5 août 2017. Et d'ajouter : "Ce qui me tient à coeur, c'est de ne pas atteindre à l'intégrité physique et morale des gens. À partir de là, je fais ce que je veux de ma vie." Raison pour laquelle Béatrice Dalle ne s'est jamais privée de consommer de la drogue... Révélant avoir "tout testé", elle confesse s'être délectée du "moment de la découverte qui est incroyable".

"J'ai fait plein de cures, ça ne marchait pas"

Néanmoins, Béatrice Dalle s'est vite retrouvée prise au piège, accro. "J'ai pris beaucoup d'héroïne - on dit que c'est la pire des drogues, certes -, je sais qu'elle m'a conduite dans des gouffres. Après, on le sait bien, ce qui est horrible, c'est qu'on accroche. Et le manque, c'est une vraie souffrance physique et une dépendance psychologique", assure-t-elle avant de préciser : "J'ai fait plein de cures, ça ne marchait pas, je les faisais pour faire plaisir à des hommes mais, à peine l'histoire finie, je retournais chez le dealer."

Finalement, l'actrice a réussi à décrocher par elle-même. "Un jour, j'ai dit : 'C'est moi qui en ai marre, c'est moi qui 'drive' (conduit, ndlr) ma vie, je ne me sèvre pas pour obéir à un type'. Et à partir de là, j'ai arrêté du jour au lendemain", a-t-elle conclu.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU