Béatrice Dalle : "Je trouve ça épouvantable de vieillir"

Chargement en cours
Béatrice Dalle assiste au défilé Zahia Haute Couture à Paris en janvier 2013.
Béatrice Dalle assiste au défilé Zahia Haute Couture à Paris en janvier 2013.
1/2
© Abaca, Alban Wyters
A lire aussi

Fabien Gallet

Mardi 2 février à 23h sur France 2, l'heure était aux confidences pour Béatrice Dalle. Invitée sur Le Divan de Marc-Olivier Fogiel, la comédienne n'a pas été avare en anecdotes, en révélations surprenantes et en aveux chargés d'émotion. Des rires aux larmes, l'actrice révélée dans 37°2 le matin de Jean-Jacques Beineix, en 1986, a répondu en toute franchise, et avec le franc-parler qu'on lui connaît, aux nombreuses questions de l'animateur. Elle est, entre autres, revenue sur sa propre image et son rapport à l'âge.

C'est avec une sensibilité inattendue que Béatrice Dalle s'est épanchée, installée confortablement dans Le Divan de France 2. Et c'est sur la question de l'âge et du temps qui passe qu'elle a particulièrement levé le voile. Lorsque Marc-Olivier Fogiel lui a demandé si, physiquement, l'actrice a eu "l'impression d'avoir changé", la réponse de cette dernière est tombée comme un couperet. "Ouais, évidemment, hélas", a lancé la comédienne de 51 ans avec quelques regrets, face à l'écran projetant des photos d'elle, plus jeune. "J'aime pas du tout. C'est horrible... Je n'ai jamais aimé faire des photos, et maintenant je ne me supporte plus en photos, c'est pas la même... Je ne supporte pas l'image", a-t-elle ajouté.

La comédienne vue dernièrement dans la série Malaterra sur France 2 a également rebondi sur les propos de son ancien agent, Dominique Besnehard. Ce dernier confiait qu'elle n'avait "rien changé" et n'avait donc pas eu recourt à la chirurgie esthétique. "Si c'est pour ressembler à une meuf en plastique, c'est bon quoi... Je suis une femme, je trouve ça épouvantable de vieillir, a-t-elle précisé, mais ce serait, quelque part mentir". Et d'ajouter : "Je crois que j'au­rais plus de mal à assumer le mensonge (...) que d'as­su­mer les choses qui ne me plaisent pas".

Une prise de position ferme, tout comme celle qui concerne la maternité. Béatrice Dalle s'est en effet toujours refusée à avoir des enfants. "Ce n'est pas ma came. Cela ne m'attendrit même pas. L'horloge biologique ? J'ai envie d'éclater de rire quand on m'en parle", a-t-elle conclu.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU