Benedict Cumberbatch : en colère contre ses fans

Benedict Cumberbatch : en colère contre ses fans
Benedict Cumberbatch.

Roxane Centola

Après plusieurs semaines de silence, loin des caméras, Benedict Cumberbatch revient sur le devant de la scène. L'acteur, nommé aux Oscars au début de l'année, vient en effet de faire son grand retour sur les planches, dans une nouvelle adaptation de Hamlet, la célèbre pièce de William Shakespeare.

Adulé par la critique et la gent féminine, les différentes représentations se font à guichet fermé, les places s'étant toutes vendues près d'un an à l'avance. Si les premières critiques sont bonnes, c'est l'ambiance sur place qui est un peu compliquée. Face à l'engouement des fans, le théâtre Barbican de Londres a durci ses règles et a annoncé que l'acteur ne signerait pas d'autographes, que ce soit avant ou après les représentations. C'est donc la douche froide pour les Cumberbitches venues en masse. Si l'acteur ne semble pas vouloir se frotter de trop près à ses fans, afin de rester concentré, il a toutefois fait une exception ce week-end.

En effet, habitué à être pris en photo lorsqu'il est sur le tapis rouge, Benedict Cumberbatch aimerait bien que ses fans respectent davantage son travail sur les planches et évitent de le mitrailler lorsqu'il est sur scène. C'est donc avec tact mais fermeté qu'il est allé remonter les bretelles de ses fans, à la sortie du théâtre. Il a notamment déclaré : "Merci, merci à ceux qui étaient là ce soir. Toutes ces caméras devant moi, en ce moment, profitez-en pour les utiliser à bon escient", demande-t-il. Il poursuit, expliquant que les lumières rouges des appareils photos et caméras dans la salle n'aident pas à la concentration et qu'Hamlet étant une pièce difficile, il ne souhaite pas être distrait, afin de donner le meilleur de lui-même : "Il n'y a rien de moins confortant et agréable que d'être sur scène et en faire l'expérience (...) C'est mortifiant. Je veux vous livrer une performance en direct dont vous allez vous souvenir, que vous garderez en mémoire, que ce soit bon, mauvais ou que ça vous laisse indifférent, plutôt qu'un spectacle que vous regarderez plus tard sur votre téléphone...". Il termine, avec un ultime avertissement : les spectateurs surpris en train de filmer la pièce seront désormais évincés de la salle.

À noter qu'il n'est pas le premier comédien à prendre position contre les téléphones portables au théâtre. James McAvoy ou encore Kevin Spacey ont déjà exprimé leur agacement à ce sujet. Après tout, le théâtre, c'est sacré !

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.