Benjamin Castaldi avoue avoir "pensé à en finir" avec la vie

Benjamin Castaldi avoue avoir "pensé à en finir" avec la vie
Benjamin Castaldi

Fabien Gallet

Il dit tout sans détour ! Mercredi 4 novembre 2015, Benjamin Castaldi sortira son autobiographie, Pour l'instant tout va bien, aux Editions L'Archipel, un ouvrage dans lequel l'animateur télé revient sur les étapes clés de sa carrière et dévoile les moments les plus sombres de sa vie, entre escroquerie et passages à vide.

À cette occasion, celui qui officie désormais sur NRJ 12, a accepté de répondre aux questions du magazine Télé Loisirs. L'animateur de 45 ans a d'ailleurs tenu à mettre en avant les raisons qui l'ont poussé à se lancer dans l'écriture d'un tel livre. "On a publié tellement de choses sur moi que j'avais besoin de tout remettre à zéro, explique-t-il avant d'ajouter : J'en ai énormément souffert". Une noble motivation d'autant plus que le fils de Jean Pierre Castaldi et petit-fils de Simone Signoret se met véritablement à nu dans cet ouvrage.

Une fois de plus, il a fait le choix de se révéler, précisant que "c'était ça ou mourir". En effet, au cours des périodes les plus sombres qu'il a traversées, l'ex-présentateur de Loft Story admet avoir pensé à mettre fin à ses jours. "J'ai préféré vivre. Mais j'ai vraiment pensé à en finir", confie-t-il.

Heureusement Benjamin Castaldi a pu compter sur le soutien sans faille de ses proches, à commencer par ses trois enfants. "J'ai compris qu'il y avait plus important que les plaies d'argent, déclare-t-il. Depuis dix ans, je vivais à 200 à l'heure. je n'ai pas pris le temps de me poser, de profiter de mes fils... On finit par oublier les choses simples de la vie. Et c'est là qu'on peut tout perdre", reconnait l'animateur de l'Académie des 9, émission qui a progressivement disparu de la grille des programmes d'NRJ 12, s'étant maintenue uniquement le dimanche. Un échec pour la chaîne que Benjamin Castaldi ne vit pas comme un drame. "Je savais que c'était un programme compliqué. Je m'étais préparé au fait qu'on ne fasse pas forcément un strike. Mais on n'a pas à rougir d'avoir essayé", estime-t-il. D'ailleurs ce dernier aura l'occasion de rebondir avec un nouveau divertissement qui devrait être diffusé à l'occasion des fêtes de fin d'année.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU