Benoît Paire regrette son image de "gros con, mal élevé, pas sympa"

Chargement en cours
 Benoît Paire lors des Monte-Carlo Rolex Masters de tennis à Roquebrune Cap Martin, le 11 avril 2016.

Benoît Paire lors des Monte-Carlo Rolex Masters de tennis à Roquebrune Cap Martin, le 11 avril 2016.

1/2
© BestImage, Bruno Bebert
A lire aussi

Fabien Gallet

En août 2016, Benoît Paire créait la polémique en se voyant exclure de la délégation française, en marge des Jeux de Rio. Trois mois plus tard, le tennisman de 27 ans, compagnon de la chanteuse Shy'm, semble toujours affecté par la mauvaise image qu'il a pu renvoyer au cours de la saison 2016.

C'est un Benoît Paire "au bord des larmes" et "la mine décomposée" selon les termes du journal L'Equipe, qui s'est exprimé, lors d'une conférence de presse organisée en marge du Masters 1000 de Paris Bercy, tournoi dont il a été évincé dès le premier tour, lundi 31 octobre 2016. Le jeune homme, très affecté par sa défaite mais également par l'absence de son coach, Thierry Champion et de sa chère et tendre, Shy'm, s'est confié à coeur ouvert, ne cachant pas sa peine. Dressant le bilan de cette saison 2016, durant laquelle il n'a pas toujours brillé sur les courts et s'est laissé à maintes reprises emporter par ses sautes d'humeur, le joueur français de 27 ans a confirmé être "moralement très touché".

"Tout ce que je lis, tout ce que les gens pensent de moi, ce n'est pas moi. Je suis quelqu'un de sympa, et cette année, ce qui est ressorti, c'est juste que j'étais un gros con, mal élevé, pas sympa", a-t-il regretté avant de préciser : "Tout ce que je ne suis pas." Avec franchise et sensibilité, le compagnon de l'interprète du tube Femme de couleur, a par ailleurs ajouté : "Le regard des autres est important pour moi, donc quand je rentre chez moi, je ne peux pas être heureux. Il va falloir que je prenne un peu de temps pour moi et que j'arrive à m'endormir."

"Je vais essayer d'en tirer des leçons"

Pour autant, Benoît Paire ne voit pas tout en noir. "2016 n'est pas un immense gâchis", a-t-il assuré. "J'ai fait demie à Barcelone, troisième tour à Monte-Carlo", a précisé le tennisman conscient d'avoir "donné le bâton pour (se) faire battre". Avec du recul, celui qui est parvenu à rester dans les 50 meilleurs joueurs du classement ATP (45e alors qu'il était 18e au début de la saison), a admis avoir "fait des erreurs, au niveau de la communication, de tout". Et ce dernier de poursuivre, revenant sur ses frasques datant du mois d'août dernier, lors des JO de Rio : "J'ai dit des choses à des moments où il ne fallait pas. Je vais essayer d'en tirer des leçons, à moi de prendre conscience de ce qu'il ne faut pas faire."

Heureusement, malgré ce coup de blues, Benoît Paire peut compter sur un soutien de taille pour se dépasser sportivement. "Les gens m'ont soutenu. J'avais un peu peur de l'accueil, mais maintenant je sais que je peux compter sur le public français. C'est important de me sentir proche des gens", a-t-il avoué avant de conclure : "Ce qu'on me demande, c'est de me battre. Je me suis battu. J'ai fait de mon mieux, j'en suis fier."

 
39 commentaires - Benoît Paire regrette son image de "gros con, mal élevé, pas sympa"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]