Bernard Giraudeau : sa fille Sara livre un tendre souvenir, 5 ans après sa mort

Bernard Giraudeau : sa fille Sara livre un tendre souvenir, 5 ans après sa mort
Bernard Giraudeau

Camille Inglebert

Il y a cinq ans, l'acteur Bernard Giraudeau décédait des suites d'un cancer. Aujourd'hui, sa fille Sara Giraudeau partage un tendre souvenir qu'elle a de son père, dans les pages du magazine Version Femina.

À l'occasion de la sortie en salles du film Les Bêtises, Sara Giraudeau se remémore le petit rôle que son père lui a fait tenir dans le film Les Caprices d'un Fleuve, qu'il a réalisé en 1996. "C'était le rêve, j'avais 9-10 ans et on m'avait sortie de l'école pour me chouchouter. On m'avait frisé les cheveux, mis une jolie robe... c'était l'émerveillement total, en plus pour un film de mon papa. J'adorais l'ambiance de tournage : ces câbles partout, cette énergie, ce petit monde qui grouille." La jeune femme se souvient également avoir été très impressionnée par son père à cette époque : "Toutes les fillettes le sont, mais comme je le voyais peu et qu'il avait ce charisme incroyable, c'était décuplé chez moi."

Sara Giraudeau a également des mots tendres pour sa mère Anny Duperey : "J'admirais - et c'est encore le cas - sa nature chaleureuse et généreuse. Je me souviens des débuts d'Une famille formidable : tout le monde la voyait comme la maman rêvée mais, dans la vie, elle était à moi." D'ailleurs, la comédienne serait tout à fait enthousiaste à l'idée de collaborer de nouveau avec elle, après avoir partagé l'affiche de Colombe, une pièce de Jean Anouilh. Sara Giraudeau aimerait aussi jouer avec son frère Gaël, également acteur : "En revanche, je ne me verrais pas jouer la fille de ma mère, ou la soeur de mon frère. Je ne veux pas mettre en parallèle la fiction et la réalité : ça limiterait mon imagination et ma liberté d'actrice."

En attendant, elle partage l'affiche du film Les Bêtises avec Jérémie Elkaïm, dans lequel il incarne François, la trentaine, lunaire et maladroit. Enfant adopté, il s'introduit dans une fête organisée chez sa mère biologique pour la rencontrer, se faisant passer pour le serveur. Il se retrouve alors au service d'une famille dont il ignore tout, la sienne. Le long-métrage sera visible dès le 22 juillet en salles.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU