Brigitte Macron va devenir l'héroïne d'une bande dessinée

Brigitte Macron va devenir l'héroïne d'une bande dessinée
Emmanuel et Brigitte Macron en visite d'État aux États-Unis, le 23 avril 2018.

Fabien Gallet

Après Nicolas Sarkozy, les époux Balkany ou encore Marine Le Pen, c'est une nouvelle figure proche du monde politique qui va avoir droit à sa BD. Il ne s'agit non pas du président de la République mais de son épouse, Brigitte Macron.

Ne vous attendez pas à la voir vêtue d'une cape de super-héroïne ou munie d'une loupe dans le rôle d'une enquêtrice. La femme d'Emmanuel Macron sera l'héroïne d'une bande dessinée loin d'être fictive, proposée par la romancière Gaël Tchakaloff. Cette dernière s'est déjà illustrée avec l'ouvrage "Lapins et merveilles, 18 mois ferme" consacré à Alain Juppé ou encore "Divine comédie, les politiques comme vous ne les avez jamais vus", un ouvrage paru en 2017 revenant sur l'élection présidentielle. Il faut dire qu'en matière de politique, l'auteure en connaît un rayon. En 2007, elle avait d'ailleurs été nommée conseillère au cabinet de Rachida Dati , alors ministre de la Justice.

Le quotidien de Brigitte Macron passé un peigne fin

Cette fois, ce n'est pas une figure politique active en tant que telle qui sera au coeur des travaux de la romancière mais la femme d'un chef d'État. C'est tout du moins ce que révèle Le Parisien sur son site Internet. "La fantasque écrivaine y racontera vingt-quatre heures dans la vie de la première dame", a-t-on ainsi appris jeudi 26 avril 2018. Toujours d'après le quotidien, la sortie de cette bande dessinée "est prévue fin 2018, début 2019".

"Brigitte n'a pas de revanche sociale à prendre. Ni de prétentions. C'est une femme très fantaisiste, joyeuse, bien plus extravertie qu'Emmanuel. Dans son sillage, il y a toujours des éclats de rire", assurait Gaël Tchakaloff dans un entretien accordé au magazine ELLE en mai 2017. Pour sa part, la principale intéressée à confié au micro de RTL jeudi 26 avril : "Je suis l'épouse d'Emmanuel Macron, pas l'épouse du Président. Je ne me sens pas du tout première dame."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU