Calogero revient sur ses larmes à Nice

Calogero revient sur ses larmes à Nice
Calogero sur scène lors de la soirée des 30e Victoires de la Musique au Zénith de Paris, le 13 février 2015.

Justine Fiordelli

Actuellement en pleine promotion de son nouvel album "Liberté Chérie", prévu dans les bacs le 25 août 2017, Calogero est revenu dans les colonnes du Parisien sur l'émotion qui l'a submergé lors du concert hommage aux attentats de Nice, le 14 juillet dernier.

Profondément ému lors de cet événement organisé à Nice pour rendre hommage aux 86 disparus lors des attentats de Nice survenus le 14 juillet 2016, le chanteur français n'avait pas réussi à terminer d'interpréter son titre Feux d'artifice, fondant en larmes sur scène, devant son piano. Dans une interview accordée au Parisien, il revient aujourd'hui sur ce bouleversant moment : "Chaque couplet, chaque refrain, était une épreuve. Je n'étais pas prêt à rece­voir en pleine tête une telle charge émotion­nelle."

"C'était tellement horrible"

Très attristé par les attentats perpétrés en France, Calogero explique considérer la musique comme "un exutoire". "Les attentats en France ont commencé au moment où j'achevais ma tournée pour Les Feux d'artifice. C'était tellement horrible pour moi que je ne voulais pas forcément traduire cela en chanson. J'ai donc fait le contraire", raconte-t-il au journal.

Pour cela, il a "ajouté de la gaieté et de la pêche à (s)es chansons", ce qui a donné la naissance de son dernier single Je joue de la musique, "représentatif de cette légèreté". Et de conclure : "Je sais que cette chanson en a dérouté certains mais, pour moi (...) c'est ma déclaration d'amour à la musique. (...) Je rêvais d'un tube comme ça, qui pouvait être reçu juste en faisant du bien. C'est notre rôle d'artiste de donner du bonheur aux gens."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
45 commentaires - Calogero revient sur ses larmes à Nice
  • avatar
    Patoune -

    Cette vidéo est très émouvante et montre qu'un artiste, même s'il est adulé et admiré comme un Dieu, n'en reste pas moins un être humain, engagé pour les choses de la vie, les plus heureuses comme les plus tristes ici... Et comme tout être humain, il a le droit d'être ému, triste, et de réagir avec son coeur et ses émotions... Respect...

  • avatar
    seb301077 -

    Il a bien le droit de pleurer il a écrit plus jamais ça pour ce jeune qui s'est fait tuer pour rien je suis un homme et j 'ai pleuré devant les chaine info qui ont montré des photos des victimes de Barcelone.Toutes ces victimes et survivants du terrorisme et de la connerie humaine sont morts ou bléssés au nom de quoi?ça devient banal mais pas pour lui ni pour nous.

  • avatar
    yoyonoel -

    Message à Dec : les émotions existent ! Y'a que des cons pour ne pas le savoir ...
    Et il existe des moments ou les émotions sont plus fortes que d'autres ! Chanter les Feux d'Artifices le jour anniversaire ou tous ces Innocents sont morts ou blessés pour rien étaient là pour les "Feux d'Artifices" de la ville de Nice ! Donc le Chanteur a le droit de craquer car c'est un ETRE humain comme vous et nous tous ! Bonne soirée

  • avatar
    LB012 -

    La musique, les chansons nous aide à oublier le temps d'un instant ces dures moments de violence, merci de rester authentique, vrai, et de nous faire oublier le temps d'une chanson, ce que certains par la violence font disparaître des vies.

  • avatar
    pontouxa -

    DEC

    Vous devriez peut être faire de même ! Est ce honteux de pleurer des victimes innocentes ?